Sylviculture : Un marché en hausse

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)


Après une contraction observée en 2009, le nombre de transactions portant sur des surfaces forestières (13 600) et la valeur totale de ces transactions (960 millions d’euros) ont augmenté respectivement de 4 et 11 % en 2010, selon les chiffres annuels de la Société Forestière (filiale de la Caisse des Dépôts) et des Safer (sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural). Quant au prix moyen, il a augmenté de 0,4 % entre 2009 et 2010, contre +0,9 % en 2009. Pour la deuxième année consécutive, les personnes morales – dont les groupements forestiers – dépassent les personnes physiques non agricoles en termes de surfaces acquises. Les personnes physiques non agricole conservent toutefois une place prépondérante sur le marché des forêts de moins de 100 ha.

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.