Amazon répercute sur les vendeurs, pas les produits!

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Les journalistes économiques semblent dans l’ensemble ne pas avoir bien compris la mesure de rétorsion d’Amazon à la taxe GAFA

Cet article, très succin, ne présente pas vraiment les conséquences de la réponse d’Amazon à la taxe dite « GAFA ».

En répercutant cette taxe sur les vendeurs français (et non sur les produits vendus en France comme la plupart des journalistes « économiques » semblent l’avoir compris) , Amazon punit bien les entreprises françaises.

En effet, celles ci se retrouvent plus chères encore que leurs concurrents étrangers sur la plateforme. Ce renchérissement du prix de vente de leurs produits va s’opérer au détriment de leurs ventes internationales (la plateforme est mondiale), comme au détriment de leur marché intérieur. Clairement, les consommateurs français ne vont pas se détourner de la plateforme leader, mais y acheter plus de produits étrangers (merci le déficit commercial qui bat de mois en mois des records) et les consommateurs étrangers ne vont pas s’intéresser aux produits français.

C’est bien l’économie française qui va souffrir de cette fiscalité, comme toujours. Moins d’emplois, moins de richesses en France. Moins de richesse en France, cela veut dire moins de dépense, diminution des recettes fiscales à périmètre constant et, nous sommes en France dirigés par des énarques, modification des taux ou des bases pour « ré-équilibrer ».  Pour le plaisir fugace d’avoir idéologiquement « imposé » une nouvelle taxe aux grands méchants du numérique, nos énarco-idiots, biberonnés à l’étatisme auront encore réussi à détruire une partie de notre outil de production.

La fiscalité est toujours source de paupérisation, une vérité économique que les esprits formatés à l’idéologie étatiste ont bien du mal à admettre…

Taxe GAFA : la réaction d’Amazon révèle le mensonge de l’impôt redistributeur

Alors que la mal nommée « taxe GAFA” a été votée par le Parlement, Amazon a annoncé vouloir la répercuter sur ses entreprises partenaires françaises. Signe du délabrement de la culture économique de notre pays, cette décision aura surpris tout un tas d’observateurs, (…)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.