Recycler les bureaux sur Paris

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Depuis plusieurs jours, nous voyons refleurir ce vieux serpent de mer: s’attaquer aux bureaux vides pour créer des logements.  Ce raisonnement, digne d’un pays du tiers monde qui recycle les vestiges de sa grandeur passée, laisse quelque peu perplexe. C’est pourtant ce que suggèrent onze députés socialistes de Paris, dont le député Christophe Caresche. Ce dernier publie d’ailleurs sur son blog leur proposition de loi. Le texte prévoit de créer une taxe sur les bureaux vacants en Ile-de-France, applicable au bout d’un an et dont le montant serait doublé chaque année. Ces parlementaires s’appuieraient sur une récente note de la société Immogroup Consulting qui montrerait que la construction de bureaux en région parisienne aurait été ces dernières années supérieure à celle des logements.

Hormis la création de cette nouvelle taxe (dont le montant serait, au moins dans le projet, reversé à l’Agence Nationale de l’Habitat), les parlementaires proposent aussi une exonération fiscale aux propriétaires qui transformeraient leurs bureaux « en logements locatifs sociaux », dans un délai de trois ans. Cette proposition de loi émanant de députés socialistes, ne va pas favoriser l’argument de M. Delanoë, maire socialiste de Paris, qui veut construire des tours dans la capitale jusqu’ici préservée en arguant d’un projet « mixte » réunissant logements sociaux, commerces et bureaux (inutiles si l’on en croit les parlementaires socialistes). En effet, sans m² commercialement exploitables, avec des avantages fiscaux se réduisant chaque jour au nom de la lutte contre les niches fiscales, ces tours ont toutes les chances d’être à la charge unique de la collectivité.

Ce projet de loi apparaît tout d’abord comme liberticide. Une nouvelle fois, le droit de propriété et de disposer en toute liberté de ses biens, droit constitutionnel, est bafoué. Mais qui s’en offusque encore?  Il a aussi toutes les chances d’être de ne servir à rien…. du moins sur le plan de la construction de logements sociaux; car il peut s’avérer d’un effet tout à fait positif pour l’activité économique de la capitale. En effet, il sera moins onéreux pour un propriétaire de louer en dessous de la cote des bureaux que de payer la taxe. Il se peut alors que nous voyions la mise à disposition rapide de m² de bureaux à prix compétitifs et qu’un certain nombre de créateurs d’entreprises puissent alors trouver des espaces à des prix abordables.

Avez vous lu ces articles?

2 comments

  • Cette proposition est incroyable de la part des socialistes. Le scandale sur Paris vient de ce que des milliers de m² de logements (hausmaniens mais pas seulement)ont été et continuent d’être transformés en bureaux alors qu’on manque effectivement de logements. Mais voilà, pour transformer ces logements en bureaux, il faut l’autorisation préalable…. de la mairie d’arrondissement. Et cette autorisation, les promoteurs l’ont TOUJOURS. Alors, au lieu de faire des lois à la c.. , ils ferainet mieux déjà, de ne plus autoriser la transformation de logements en bureaux!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.