Prime à la casse des chaudières….

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Le 21 avril dernier, Eric BESSON, Ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economique numérique, a annoncé la mise en place d’une « prime à la casse » des chaudières usagées au fioul domestique. Cette prime, financée par les fournisseurs et mise en œuvre avec le concours de l’État, a pour objectif d’aider les Français à réduire durablement leur facture de chauffage par l’installation d’une chaudière plus performante.

Pour le changement d’une chaudière de plus de 15 ans, la prime à la casse s’élève à :

100 €, au moins, pour l’achat d’une chaudière basse température

et à 250 €, au moins, pour l’achat d’une chaudière à condensation.

Le gouvernement vient de publier les informations concernant les modalités d’application et de fonctionnement, tant pour les professionnels que pour les particuliers.

Concernant les particuliers, voici ce que dit le ministère: « Si vous possédez une chaudière au fioul ou au gaz naturel de plus de 15 ans et que vous êtes intéressé par cette prime, vous devez prendre contact avec l’un des fournisseurs autorisés à utiliser cette marque. La liste des fournisseurs de fioul ou de gaz autorisés est téléchargeable ici. Le fournisseur pourra recevoir votre demandes (sic) sous réserve que la date du devis soit postérieure au 5 mai 2011 et que l’installation ne soit pas encore réalisée. »

Avec ensuite un petit appel à la délation:

« Pour signaler toute utilisation que vous estimez litigieuse de la marque, vous pouvez écrire à : prime-casse-chaudieres@developpement-durable.gouv.fr« 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.