Le médiateur de l’AMF moins sollicité?

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Le médiateur de l’Autorité des marchés financiers présente aujourd’hui son rapport 2010.

Rappelons que le médiateur a une mission de consultations (réponses aux demandes d’information et aux dénonciations des épargnants) et une mission de médiations (résolution amiable des litiges). 1 397 demandes ont été reçues en 2010, se répartissant en 1001 demandes de consultation et 396 demandes de médiation. Le nombre de saisines est en baisse par rapport à 2009 où 1 294 demandes de consultation et 735 demandes de médiation avaient été reçues. La baisse du nombre de consultations est principalement liée à la mise en place d’une ligne dédiée « AMF Epargne Info Service » et à la création du pôle commun avec l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP) qui a pu traiter en premier niveau des requêtes auparavant adressées directement à l’AMF. Le flux a donc été réparti sur plusieurs intervenants. La baisse des demandes de médiation, quant à elle, est à la fois due à un contexte de marché plus favorable incitant les épargnants à faire moins de réclamations et également à la montée en puissance des dossiers traités par les médiateurs bancaires qui, depuis 2008, ont vu leur compétence étendue à ce domaine. Là aussi, il y eut transfert sur d’autres intervenants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.