Le micro-crédit se développe…

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)


S’il est, malheureusement, un secteur qui se développe en France, c’est celui de l’aide et de l’assistance. Dans le domaine du financement de projets, la mise en place dans notre pays du principe né au Bangladesh du micro-crédit est une aide précieuse pour qui, non admissible aux prêts bancaires classiques n’en n’a pas moins un projet et une volonté. Ce sont 7 884 microcrédits personnels, garantis par un fonds de cohésion sociale mis en place par l’Etat, qui ont été accordés par les établissements de crédit en 2010, selon la Caisse des Dépôts. Ce nombre est en progression de plus de 40 % par rapport à 2009 et c’est ainsi 19 403 prêts qui ont été octroyés depuis 2005.

Les projets financés répondent à plus de 70 % à un besoin de mobilité (achat ou réparation d’un véhicule, permis de conduire). Ces prêts financent aussi des projets liés au logement (travaux, équipements ménagers), à la formation ou à la santé. Le microcrédit personnel garanti s’adresse aux personnes qui ne sont pas en mesure d’obtenir un prêt bancaire classique et qui ont besoin de financer un projet d’insertion professionnelle ou social. Il porte sur un faible montant, entre 300 et 3 000 € le plus souvent, il est sans frais de dossier et doublé d’un accompagnement social. Son taux de chute est compris entre 1 et 4%. Les structures qui informent sur ce type de financement sont accessibles sur le site www.france-microcredit.org.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.