Le climat se dégrade dans le commerce de détail et l’automobile

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Selon les chefs d’entreprise interrogés en juillet 2011, le climat conjoncturel dans le commerce de détail et dans le commerce et la réparation automobiles se replie : l’indicateur synthétique du climat des affaires recule, demeurant cependant un peu supérieur à sa moyenne de longue période. D’après les chefs d’entreprise, l’activité des derniers mois a ralenti, tant dans le commerce de détail que dans l’automobile. Ce ralentissement se poursuivrait au regard de la baisse des ventes prévues et des intentions de commandes. Chacun de ces deux derniers soldes est nettement inférieur à son niveau moyen. Par ailleurs, les perspectives générales d’activité se replient également tout en demeurant au-dessus de leur moyenne de long terme, signe que les chefs d’entreprise deviennent moins optimistes sur la situation globale du commerce. Ceux-ci ont par ailleurs été moins nombreux que lors de la dernière interrogation à déclarer des hausses de prix sur le passé. Ils seraient aussi nombreux à en déclarer au cours des mois à venir.

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.