Il y a trop de raffineries en France

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

L’idéologie de la « transition énergétique » est elle compatible avec les objectifs d’emplois du Président Hollande?

« La nécessité de réduire la consommation de carburants pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre fait qu’il y aura de nouvelles fermetures de raffineries en Europe et en France dans les années qui viennent« , a déclaré dimanche le PDG de Total, Christophe de Margerie au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro.

« Bien sûr qu’il y en aura des fermetures de raffineries« , a-t-il précisé concernant l’Europe et la France, « Parce qu’il y aura réduction de consommation et que cette réduction de consommation elle est voulue, voulue par l’ensemble des pouvoirs publics, par l’Europe […] À partir du moment où on décide tous ensemble de réduire la consommation, on est bien obligé de réduire la production, sinon ça s’appelle du n’importe quoi…« , a précisé « Big Moustache » pour ceux qui auraient du mal à comprendre.

Concernant plus spécifiquement l’hexagone, relancé par les journalistes avides de sensationnel, Christophe de Margerie a expliqué que le secteur du raffinage européen souffrait actuellement de marges très faibles et que l’ancienneté de ses installations nécessitait des investissements élevés de maintenance dans un environnement de consommation déprimée. Il s’est refusé a préciser si Total envisageait des fermetures mais a estimé qu’il y avait une surcapacité de raffinage dans l’Hexagone. Il a simplement rappelé qu’en 2012 quatre raffineries avaient fermé en France et que pour l’instant trois avaient annoncé fermer en 2013 (dont Petroplus).

Prié de dire quelle installation il pourrait fermer, Christophe de Margerie a répondu : « Même si je le savais je ne le dirais pas. Je ne suis pas là pour ça« . Il a ajouté qu’il en débattrait en priorité avec les partenaires sociaux, expliquant : « Le premier débat, qui est important, est ‘y a-t-il ou pas trop de capacité de raffinage en France ?. Moi, je réponds oui. Eux, ils répondent non. Enfin, certains répondent ‘non’ et d’autres répondent ‘oui’. »

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]


Promotions Streetwear

L’assurance auto aussi, s’optimise…

Avez vous lu ces articles?

One thought on “Il y a trop de raffineries en France

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.