Il coûte de plus en plus cher de se loger….

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Les premiers chiffres concernant les comptes du logement viennent de paraître.  Sans surprise pour les usagers, la part des dépenses liées au logement (loyers, charges et consommation d’énergie) a carrément bondi en 2010, augmentant de 4,2 % sur l’année. Bien évidemment, l’envol des prix du pétrole et, par conséquence, des dépenses d’énergie (+ 12 %), sont la cause majeure de cette envolée. Ils avaient fortement baissé en 2009 par rapport au pic de 2008. Les loyers, qui d’après les statistiques représentent les trois quarts des dépenses courantes de logement, ne progressent que modestement, même si cette progression est supérieure à l’inflation. Il est à noter sur ce point que pour la quatrième année consécutive,  les loyers du secteur libre progressent moins vite que ceux du secteur social.

Enfin, si l’étude montre bien que le coût du logement progresse plus pour un propriétaire que pour un locataire, elle ne prend pas en compte un paramètre encore plus défavorable pour les propriétaires: la fiscalité. En effet, si le montant de la taxe d’habitation a globalement moins progressé en 2010 qu’en 2009 (tout en restant supérieur à l’inflation et à l’augmentation moyenne des salaires), la taxe foncière a, elle, progressé encore plus vite que la TH.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.