Cela n’intéresse plus personne…

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Ce matin, l’agence de notation Moody’s Investors Service a annoncé avoir abaissé de trois crans la note souveraine de la Grèce, à B1 contre Ba1 auparavant. Elle annonce, de plus, qu’elle pourrait encore l’abaisser, en raison de difficultés économiques persistantes et du risque de défaut de l’Etat Hellénique après 2013.

De son côté, l’agence de notation Fitch Ratings avait abaissé le 14 janvier la note de la Grèce à « BB+ », reléguant ce pays membre de la zone euro parmi les émetteurs considérés comme peu fiables.

Standard & Poor’s avait annoncé mercredi dernier maintenir sa « surveillance négative » sur la note souveraine de la Grèce dans l’attente des décisions de l’Union Européenne (UE) sur la crise de la dette. Une baisse « de plusieurs crans » dans un délai de trois mois était évoquée.

A part le fait que cela illustre la situation dans laquelle se trouve la Grèce en ce moment, la dégradation de sa note ne touche pas vraiment grand monde. Cela fait déjà un moment que le seul (ou quasiment le seul) acheteur de papier grec est…. la BCE!

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.