Un banquier est un fournisseur comme un autre

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Pour un crédit comme pour tout achat, il faut négocier et… faire jouer la concurrence!

Lu ici:

« Environ trois mois. C’est le temps que Simon a consacré à la renégociation de son crédit. Ayant souscrit un emprunt au taux de 3,70% sur quinze ans, il souhaitait à la fois en réduire la durée et le taux. Lorsqu’il consulte sa banque une première fois au mois de septembre, celle-ci commence par fermer la porte à toute discussion. Comme Simon insiste, elle finit par accepter d’abaisser la durée, mais pas le taux du crédit.  
Simon se rend alors chez un courtier qui le met en contact avec une banque lui proposant un taux à 2,99% puis, à force de négocier encore, à 2,85%. « Une fois cette offre en main, je suis retourné voir ma banque qui, certes, ne s’est pas alignée, mais a fini par me proposer un taux de 3,05%, explique Simon. Et pourtant, au départ, il était impossible de faire mieux que 3,70% », ajoute-t-il, ironique. N’ayant pas de pénalités de remboursement anticipé, il va donc accepter l’offre de sa banque. Pourquoi a-t-il fini par obtenir gain de cause selon lui ? « Grâce à mon profil d’épargnant », estime Simon, qui déclare économiser une proportion importante de son salaire chaque mois… »
Lisez aussi:  La santé des Français de plus en plus fliquée

Pourquoi Simon n’a-t-il pas respecté le travail de son courtier et s’est finalement retourné vers la banque d’origine qui, sans forcément vouloir le gruger, n’a pour le moins fait aucun effort ni montré aucune reconnaissance pour la fidélité de son client? L’article ne le dit pas et c’est bien dommage. Si tous les Simon du monde retiraient tous leurs avoirs des établissements qui se comportent de la sorte, les banques seraient certainement un petit peu plus attentives à leurs clients… C’est aussi cela, faire jouer la concurrence!


468x60


[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]

Avez vous lu ces articles?

One thought on “Un banquier est un fournisseur comme un autre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.