Tout ça pour ça!

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Vous avez tous lu dans la « grande presse » que Madame Lagarde, sur directive du Président, s’est attaquée aux « vilains-pétroliers-qui-s’en-mettent-plein-les-poches » et qu’elle leur a arraché 115M€ qui profiteront, en déduction fiscale, à 5 millions de salariés, 500 000 commerçants et 500 000 artisans.

Comme il se doit, nous allons essayer de regarder de plus près, ensemble, la pertinence de cette disposition et son effet concret.

Tout d’abord, qui s’en met plein les poches dans le cas actuel? Pour comprendre la répartition des profits, examinons la structure du prix:



Que voyons nous? Seulement 19% du prix de l’essence correspond à une activité économique. La marge nette des entreprises du secteur est à peu près de 6.3% (par exemple, Total, en 2010, a fait un bénéfice de 10Mds€ pour un Chiffre d’Affaire de 159Mds€), ce qui revient à dire que 1.2% du prix de l’essence sert à « engraisser » les pétroliers….. 1.2%! Tout le reste, soit 81% du prix de l’essence ne correspond à aucune prestation économique réelle et va aux Etats, dont la bagatelle de 59% à l’Etat français!!!

Lisez aussi:  Remontée du prix du pétrole

Le prix des carburants devient lourd pour le budget des Français et le gouvernement considère qu’il faut les soulager, soit. Mais à qui incombe la responsabilité de la répartition et de la solidarité nationale? A priori à l’Etat, non? Ah, oui, mais, nous explique-t-on, l’Etat n’a plus un sou en caisse et ne peut pas assumer sa responsabilité, alors on décide de taxer les entreprises. Très bien, après avoir taxé les mutuelles et les compagnies d’assurance sur les complémentaires santé, on taxe maintenant les entreprises de carburant. Mais que veut on? Que toutes les entreprises, à l’instar de certaines qui l’ont déjà fait,mettent leur siège en Hollande afin de ne plus être « française »? Que veut on, assécher les trésoreries des grosses entreprises françaises pour les rendre « opéables »? Bien sûr que 115M€ ce n’est rien, bien sûr que ce n’est pas cette affaire en particulier qui va mettre les entreprises françaises en difficulté, mais ce qui est insupportable, c’est que cette attitude démagogique qui consiste, en dehors de toute réalité économique, à vouer à la vindicte populaire des entreprises qui fonctionnent et qui réalisent des bénéfices, qui paient leur IS en France, pour cacher les turpitudes et les incapacités d’un Etat aux abois devienne un mode de fonctionnement normal, soit relayée bêtement par toute une presse plus ignare que méchante, au point que Monsieur et Madame Toulemonde trouve cela très normal. C’est de l’abêtissement de masse permanent. Nous aurions tout à gagner à élever le niveau de connaissance moyen des mécanismes économiques, au lieu de cela, nos politiques s’enferment dans un discours démagogique et suranné de dénonciation des « plus values » des entreprises.

Lisez aussi:  Flagrant délit de mensonge sur la transition énergétique

Mais revenons à ces 115M€ et voyons un petit peu ce qu’ils vont devenir.

Nous savons que la France compte 25.7Millions d’actifs. Nous savons que 80% d’entre eux utilisent leur véhicule pour travailler, soit environ 20.56millions de Français. A qui vont être répartis (par déduction fiscale) les 115M€? A 6 millions de contribuables (5 Millions de salariés, 500000 commerçants et 500000 artisans). 115/6= 19.16… Moins de 30% des Français actifs se servant de leur véhicule pou travailler vont récupérer, en déduction fiscale sur leur IRPP payable en 2012, la somme rondelette de……19.16€! Et encore, à condition que l’Etat n’en garde pas une partie pour lui…

Sincèrement, ça valait tout le tapage qui en a été fait?

Merci à Konk:

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.