On y voit plus clair dans la réforme des retraites complémentaires:

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Faisons le point sur ce qui a été arrêté (mais pas encore signé) vendredi dernier: De l’avis unanime, les salariés s’en sortent relativement bien, même si l’avis des représentants des cadres est négatif, puisque nous savons que la CGC ne signera pas.

Bien sûr, les complémentaires s’alignent sur le régime de base de la retraite à 62 ans et du taux plein à 67.

Mais:

Les accords AGFF ont été renouvelés jusqu’au 31 décembre 2018, ce qui va permettre à ceux qui comptent partir en retraite avant cette date de procéder au rachat de trimestres à la Sécu, effaçant par la même occasion des pénalités sur leurs pensions complémentaires (Arrco et Agirc). Ce rachat de trimestre est particulièrement prisé par les cadres, car plus le salaire est élevé, plus la pension Agirc pèsera dans la pension totale, et plus l’effet de levier du rachat sera important. Attention, néanmoins: la date d’effet de la demande de départ en retraite doit intervenir avant le 1er décembre 2018. Il est toujours sage d’attendre le dernier moment pour effectuer ses rachats. Nous vivons une grande période d’incertitude réglementaire et fiscale et bien des modifications peuvent survenir d’ici votre départ….

Apparemment, les rendements des retraites complémentaires vont, d’ici 2015, cesser de se détériorer, du moins pour les non-cadres.

D’abord, le « taux d’appel » resterait à 125, ce qui, concrètement, veut dire qu’il faut cotiser 125 euros pour que 100 soient pris en compte dans le calcul des points de retraite. Cette stabilité est une avancée pour les salariés car ce fichu « taux d’appel » n’avait cessé d’augmenter depuis plus de trente ans! Ensuite, le rendement de l’Arrco ne changera plus jusqu’en 2015. Ce rendement, faible, de 6,6 % (ce qui veut dire que 100 euros cotisés génèrent 6,6 euros de pension…) est donc maintenu. Le « hic » qui, visiblement, ne passe pas pour les cadres, c’est que l’Agirc devra s’aligner sur le même rendement que l’Arrco alors que sa gestion lui permet de délivrer aujourd’hui un rendement de 6.71%.

Très « politiquement correct », le projet d’accord prévoit une refonte des avantages familiaux.

Le bonus sera le même pour l’Arrco, et l’Agirc. Ce bonus sera désormais de 10 % du montant de la (ou les) pension(s) à partir de trois enfants élevés (au moins 9 ans avant leur 16e anniversaire, même s’il ne s’agit pas de son enfant). Ceci peut apparaître comme un progrès pour les salariés non cadres car, jusqu’ici, le bonus était, à l’Arrco, de 5 % pour 3 enfants élevés (ou 5 % par enfant à charge lors du départ en retraite). Mais attention,  ce bonus est limité par un plafond annuel à 1000€! Plafond qui d’ailleurs, ne semble pas devoir être revalorisé  (aucune formule de calcul de revalorisation dans le texte) et qui, de toute manière, est ajusté au prorata du temps de cotisation (double peine pour les cotisants à taux partiel….). Ce nouveau bonus est clairement défavorable aux familles nombreuses. Et que dire pour les cadres. Jusqu’à aujourd’hui,  à l’Agirc, le bonus était de 8 % pour 3 enfants élevés, 12 % pour 4, 16 % pour 5, et ainsi de suite jusqu’à 24 %.  vec l’alignement sur l’Arrco, c’est une perte sèche pour les familles nombreuses de cadres (même si les deux bonus Arrco et Agirc se cumulent)!

Document: accord du 18 mars Agirc arco

Addentum le 24 mars 2011:  Les pensions de retraite complémentaire ARRCO et AGIRC seront finalement revalorisées au 1er juillet, et non au 1er avril comme prévu, en l’absence de signature du projet d’accord négocié par les partenaires sociaux en février et mars. Le rattrapage au titre du deuxième trimestre sera versé.

Avez vous lu ces articles?

One thought on “On y voit plus clair dans la réforme des retraites complémentaires:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.