Logements étudiants, quand Mme le ministre se met aux effets d’annonce..

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)


A l’occasion de la conférence nationale sur le logement étudiant qui se tient aujourd’hui, la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a annoncé les principales mesures envisagées pour « étendre » l’offre de logement aux étudiants.

Outre la réhabilitation et la construction de nouvelles chambres en résidences universitaires, l’idée est de faciliter l’accès des étudiants aux logements des parcs privés et sociaux. Seulement voilà, la chasse aux niches fiscales réduit les montants disponibles et donc, d’ici peu de temps, les mises en chantiers. Pour pallier à cet inconvénient, Madame le ministre compte demander aux bailleurs sociaux de s’engager à réserver 10 % des logements aux étudiants et aux apprentis dans leurs nouvelles constructions. Une déclaration qui laisse les professionnels relativement sceptiques. D’une part le manque de logements sociaux à l’attention des familles est déjà important et en réserver 10% à l’attention des étudiants ne peut qu’aggraver le problème, et d’autre part, à moins de revenir au concept communiste du logement collectif, les logements sociaux sont conçus pour des familles et non pour des célibataires.

En veine d’idées, Madame le ministre propose également que le Crous puisse se porter caution pour les étudiants souhaitant louer des logements privés labélisés par le Crous. Un portail unique du logement étudiant pourrait être créé dans chaque académie, afin de connaître en temps réel la disponibilité des biens à louer.

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.