Les tarifs d’électricité rattrapés par le principe de réalité

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

tarifs d'électricité en hausseLes tarifs réglementés de l’électricité, gelés par le gouvernement cet hiver en pleine crise des « gilets jaunes », vont augmenter cet été de 5,9%, a annoncé François de Rugy

Une augmentation annoncée

« Il y aura pendant l’été, (…) parce qu’on ne peut pas infiniment repousser les choses, cette hausse« , a déclaré M. de Rugy, invité de l’émission Audition publique (LCP/Public Sénat/Le Figaro/AFP).

Cette hausse, qui concerne le tarif appliqué par EDF à environ 25 millions de foyers, s’élevera à 5,9%, comme l’a proposé la Commission de régulation de l’énergie.

« Je ne vais pas démentir ce qu’a dit la Commission de régulation de l’énergie. Je dis simplement que comme cela avait été fait au début de cette année, cela sera confirmé par la Commission de régulation de l’énergie cet été« , a affirmé le ministre.

Fin janvier, le ministère de la Transition écologique avait indiqué qu’il retardait l’application de la hausse tarifaire pendant l’hiver, une mesure prise pendant le mouvement des « gilets jaunes » dont le mouvement est né d’une colère populaire à l’encontre de la politique de « transition écologique » dont le coût faramineux est entièrement supporté par les classes moyennes et basses vivant dans la « France périphérique ».

Une évolution des prix inéluctable

Alors que la France, grâce à son parc nucléaire, bénéficiait jusqu’alors du prix du kilowatt le meilleur marché d’Europe, un certain nombre de décisions malheureuses rendent cette situation intenable. Le non renouvellement des centrales nucléaires, voire la fermeture de certaines, obligent à des moyens de production nettement plus onéreux. L’idéologie de la transition écologique qui détourne l’usage des énergies renouvelables au profit d’une production centralisée, un non sens pour tout spécialiste des énergies renouvelables, oblige EDF a acheté le kilowatt plus cher qu’elle ne le vend… Un non sens économique qu’il faut bien payer un jour ou l’autre!

De la pertinence du « tout électrique »

C’est dans ce contexte que nous voyons fleurir la propagande du tout électrique. Passage quasi obligé à la voiture électrique (aberration écologique), interdiction des chaudières au fuel dans les campagnes de la France périphérique où la seule alternative est l’électricité…

Les capacités de production françaises déclinent et nous ne pouvons plus réaliser de revenus en vendant de l’électricité à l’Allemagne comme nous le faisions avant. Lorsque toute la France sera électrifiée et qu’il n’y aura pas assez d’électricité pour tout le monde, qui croyez vous qui sera délesté en premier???

Avec cette politique autiste, ce n’est pas 20 semaines que vont durer les gilets jaunes, c’est 20 ans!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.