Les prix baissent…. c’est l’INSEE qui le dit!

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)


L’INSEE a publié cette semaine son indice concernant les prix à la consommation. Bonne nouvelle pour les myopes que nous sommes, ceux ci  ont reculé de 0,2 % en janvier.  Ce qui, somme toute, fait un modeste +1,8 % sur douze mois glissants.

Outre que nous aimerions savoir où les ordinateurs de l’INSEE font leurs courses, il est intéressant de consulter le tableau détaillé. Nous y apprenons essentiellement que le recul des prix le mois dernier provient en grande partie de celui des produits manufacturés lié au soldes d’hiver. La forte hausse des prix de l’énergie (+3,7 % en janvier, +13,7 % sur un an) et en particulier des produits pétroliers (+4,8 % en janvier, +17 % sur un an) figurent bien dans le tableau.

Les données brutes semblent donc, comme toujours à l’INSEE, fiables. C’est l’extrapolation, l’interprétation et les pondérations qui semblent étranges. En effet, comment peut on, en période de restriction de la consommation des ménages, faire pondérer la forte augmentation des prix de l’énergie (dépense quasi incompressible pour des familles qui se chauffent en plein hiver et qui se véhiculent pour aller travailler) par les prix des soldes (dépense de « superflu » ou gérée à minima) alors que les professionnels déclarent eux mêmes que ces soldes d’hiver furent les pires depuis 15 ans! Il y a là, indiscutablement des facteurs de pondération à revoir…. Mais, l’INSEE dépend toujours de Bercy, alors…….

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.