Les maisons de retraite, un investissement d’avenir

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Les maisons de retraite, un secteur appelé à se développer

KPMG édite chaque année un rapport de son observatoire EHPAD. Il s’agit d’une étude menée  auprès de 323 établissements publics et privés (téléchargeable en pdf). Parmi les principales données que nous fournit cette étude, citons:

Le coût.

En Ile-de-France un résident devra payer 2242€ par mois en moyenne, contre 1819€ (61€/jour) dans les établissements situés hors Ile-de-France. Cela représente un surcoût de 26%. Il est à noter que le coût net moyen d’un résident s’établit en moyenne à 89€/jour (en fait 109€ en Ile-de-France et 88€ hors Ile-de-France).

Le taux d’encadrement qui augmente, mais faiblement.

Le taux d’encadrement moyen s’établit à 0,59 ETP (Équivalent Temps Plein) par lit occupé. Pour un établissement accueillant des personnes âgées très dépendantes, ce taux atteint 0,64 ETP . Il convient de rappeler que le Plan Solidarité Grand Age mis en œuvre entre 2007 et 2012 prévoyait d’atteindre une moyenne de 0,65 ETP par lit occupé, niveau auquel nous ne sommes pas parvenus pour l »instant. Il évoquait même la nécessité d’augmenter le taux d’encadrement à 1 professionnel pour 1 résident pour les personnes âgées les plus malades et les plus dépendantes.

L’âge d’entrée.

Il y a 25 ans, l’âge moyen d’entrée en maison de retraite était de 80,2 ans, puis de 83,5 ans en 2007 pour s’élever aujourd’hui à 85,06 ans. L’âge moyen des femmes hébergées est de 85,84 ans contre 84,62 ans pour les hommes.

La dépendance

Le niveau de dépendance des résidents en EHPAD a augmenté depuis 2009. Ainsi, les établissements du panel de l’observatoire KPMG affichaient en 2009 un niveau de GMP (Gir Moyen Pondéré) moyen de 646, alors qu’il atteint 670 en 2011. Les EHPAD publics accueillent des résidents plus dépendants : 50% des EHPAD publics ont un GMP moyen supérieur à 700 contre 34% des EHPAD privés non lucratifs.

L’occupation

Le taux d’occupation moyen des EHPAD du panel KPMG est de 96%, à un niveau stable par rapport à l’an dernier (97%). Le taux de nouvelles admissions s’élève à 27% par an.

Les perspectives

Selon les projections de l’INSEE, en 2035 un français sur trois aura plus de 60 ans, et en 2060 les personnes âgées de plus de 80 ans représenteront 10% de la population totale contre 4,5% actuellement. Cette évolution démographique va engendrer une augmentation de la demande en matière de prise en charge des personnes âgées dépendantes. On comptabilisait en 2007, 684 158 places en établissements d’hébergements pour personnes âgées contre 674 782 places en 2003, soit une évolution de 1,4%. C’est donc un secteur appelé à un fort développement et qui, nous venons de l’évoquer connaît un taux de remplissage exceptionnel. Seule éventuelle ombre au tableau, Madame Duflot. En effet, elle serait en train de réfléchir à un « encadrement des loyers dans les maisons de retraite », comme dans le secteur libre.

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]

[form form-18]

One thought on “Les maisons de retraite, un investissement d’avenir

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.