Les Chinois en passe de s’emparer du Club Med

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

club-mediterranee-logoLe groupe Fosun, déjà actionnaire surenchérit sur Bonomi!

Coup de théâtre vendredi dernier. Plutôt que de lâcher prise et de laisser l’homme d’affaires italien Andrea Bonomi – l’homme qui a redressé les motos Ducati – s’emparer du Club Méditerranée,  le groupe chinois Fosun a décidé de surenchérir in extremis le jour de la date butoir fixée par les autorités boursières françaises.

22 euros par actions

En offrant 22 euros par action, soit 5% de plus que l’offre transalpine, le PDG de Fosun, Guo Guangchang, valorise le Club Med à 828 millions d’euros, contre les 790 millions proposés aux actionnaires – la cotation du titre à Paris reste suspendue – par Andrea Bonomi. Bien que toujours allié au fonds Ardian (ex-Axa Private Equity, propriétaire de 9,4% de l’entreprise) et aux dirigeants actuels du Club emmenés par le PDG Henri Giscard d’Estaing, le conglomérat chinois basé à Shanghai, très présent dans l’immobilier, le secteur minier et la pharma, est désormais majoritaire dans le nouveau consortium.

Objectif, 200 000 clients chinois…

Cette offensive parait tout à fait à la portée financière du groupe: acquéreur en janvier dernier de la branche assurance de la banque portugaise Caixa Geral de Depositos, Fosun dispose, selon les analystes, d’une réserve cash de plus de 3 milliards d’euros.  Les plans de Fosun envisagent de passer de 100 000 clients chinois actuels du Club à 200 000 d’ici à 2020.

Pas de réaction italienne…

Du côté italien, aucune riposte n’est encore venue. La famille Bonomi, qui a, elle, les faveurs de Serge Trigano (fils du fondateur), a commencé à racheter des actions en mars 2014, avant de déposer une offre publique d’achat en bonne et due forme à 21 euros le 30 juin 2014, via son fonds Global Resorts. Son projet est de diversifier davantage l’offre pour des séjours touristiques, avec des tarifs tout compris et d’autres non. Andrea Bonomi a aussi déclaré dans plusieurs entretiens que le Club avait abîmé son image en misant sur une stratégie unique de luxe. Il conteste également la direction actuelle de l’entreprise qui exploite 80 villages, et a affiché 9 millions de pertes pour un chiffre d’affaires de 1,4 milliard pour 2012-2013, après deux années bénéficiaires. Le trésor de guerre d’Andrea Bonomi est bien moins puissant que celui du groupe chinois. Après avoir revendu en 2012 les motos Ducati au groupe allemand Audi pour 860 millions d’euros, cet ancien champion de motonautisme a racheté les automobiles Aston Martin pour environ 200 millions, et promis d’y investir 600 millions sur cinq ans. Il n’a donc que peu de marge de manœuvre pour reprendre Club Med.

Les bronzés feront du karaoké

Sur le papier, tout laisse à penser que  l’offre chinoise est la mieux placée pour l’emporter. Dans cette hypothèse probable,  les Italiens seraient de toute manière assurés d’obtenir un joli bénéfice en réalisant leurs paquets d’actions engrangés à bas prix.

Une chose est sûre, néanmoins, la prise de contrôle par Fosun marquera la fin du Club Med  tel que nus le connaissons. Même s’il reste côté à Paris, son activité, son management, ses implantations seront résolument asiatiques. Les GO vont avoir intérêt à maîtriser le karaoké!

Addendum du 15/09/14:

« Le Conseil accueille à ce stade favorablement ce projet d’offre qui conjugue une augmentation de valeur pour l’actionnaire et la volonté de poursuivre et renforcer, par des investissements additionnels, la stratégie actuelle du Club Méditerranée », indique aujourd’hui lundi un communiqué du CA de Club Med. « Hors la présence des administrateurs intéressés à l’OPA de Gaillon Invest II, le Conseil d’administration a pris note de l’engagement fort de Fosun marqué par le renforcement de 8,3% de sa participation au capital de la société ».

Le conseil d’administration de Club Med a désigné un expert indépendant, BM&A, pour examiner l’offre, et il se réunira à nouveau après remise du rapport de cet expert pour faire part de son avis motivé sur les termes de l’offre. De son côté, l’AMF a reporté la date de clôture de l’OPA lancée par M. Bonomi et ses partenaires via la société Global Resorts. Si le collège de l’AMF juge la nouvelle offre de Fosun conforme, l’AMF publiera dans la foulée un nouveau calendrier pour aligner les deux offres et les faire courir en parallèle.

One thought on “Les Chinois en passe de s’emparer du Club Med

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.