Les banques françaises fuient les Frères Musulmans

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

BNP, Crédit Agricole et Société Générale cherchent repreneurs pour leurs filiales égyptiennes

Fin de la campagne d’Egypte, les banques françaises rembarquent. La version « Frères Musulmans » du printemps arabe en Egypte ne semble pas présager d’un avenir radieux pour les banques françaises qui cherchent toutes à se débarrasser de leurs filiales là bas.

  • BNP Paribas qui gère un réseau de banque de détail de près de 70 agences en Egypte cherche un repreneur. Pour l’instant, ce sont les banques Emirates NBD (Dubaï) et AttijariWafabank (Maroc) qui ont émis des offres de rachat pour des montants avoisinant 387 millions d’euros. Si BNP se retire du marché de la banque de dépôt, elle ne souhaite pas pour l’instant se séparer de sa banque privée ni de sa banque corporate.
  • Société Générale, de son côté, négocie avec Qatar National Bank la cession de sa filiale National Société Générale Bank.
  • Crédit agricole, enfin, qui détient 60% de Crédit Agricole Egypt, cherche de son côté un repreneur intéressé par le revente des parts de sa filiale.

Décidément, les Français semblent voués à rembarquer discrètement et rapidement à chaque fois qu’il essaient de s’implanter dans ce pays… Qui tiendra le rôle du fidèle Kléber?

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]

Avez vous lu ces articles?

One thought on “Les banques françaises fuient les Frères Musulmans

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.