L’assurance éthique devient « tendance »

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

l'assurance éthique devient tendanceSuravenir se lance dans les contrats éthiques

Un nouvel acteur sur l’assurance éthique

En l’espace de deux semaines, l’assureur Suravenir renforce encore ses positions sur le marché de l’assurance-vie en ligne avec des contrats apportant à chaque fois une part d’originalité. En l’occurrence, avec Ethic Vie, la nouveauté est double : d’une part, le lancement de ce contrat permet l’arrivée d’un nouvel acteur sur la scène des distributeurs d’assurances-vie internet, d’autre part, cette dimension éthique, tenue jusqu’à peu par quelques acteurs pionniers.  « Dans un monde où le cynisme devient trop souvent la règle, chacun sent bien l’aspiration de donner du sens aux actes les plus simples… Et s’il est un environnement en perte de sens, c’est bien celui de la finance. » déclare Jean-Pierre Corbel.

20% des commissions annuelles reversées à des associations

De fait, les assureurs éthiques s’affichent comme offrant des fonds de partage, ISR, définissant des « thématiques ou des interdictions claires ». On retrouve d’ailleurs cette organisation dans des choix de profils baptisés « un monde sans armes », « un monde qui respecte les droits de l’homme et de l’enfant », « qui respecte la planète », ou encore « un monde plus sain ». Mais l’éthique se retrouve aussi au niveau de la rémunération du contrat, qui s’engage à reverser chaque année « 20% de toutes nos commissions aux associations choisies par nos clients (sous réserves qu’elles soient reconnues d’utilité publique) ».

Ethique aussi pour le client

Hormis ce positionnement inédit sur le marché, Ethic Vie s’aligne sur tous les autres « codes » de l’assurance-vie internet : pas de frais d’entrée, de sortie ni d’arbitrage, l’accès à plus de 150 fonds classiques en gestion libre et des frais de gestion de 1% pour les unités de compte et de 0,60% pour les deux fonds en euros du contrat, à savoir Suravenir Rendement et Suravenir Opportunités. Des supports à capital garanti particulièrement bien connus sur le web, car présents dans de nombreux autres contrats internet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.