La mutuelle santé collective obligatoire pédale dans la choucroute

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Un report de 6 mois de la mise en place demandé par le MEDEF

L’ aberration que représente la mutuelle santé collective obligatoire a du mal à se mettre en place. Ce contrat qui coûtera aux salariés beaucoup plus cher que leur mutuelle individuelle et ne les couvrira forcément pas de manière optimale puisque calculé en fonction de la population de l’ensemble de l’entreprise, a du mal à se mettre en place. Les négociations par branche se heurtent à la nature des prestations retenues. N’espérons malheureusement pas que ces négociations capotent, puisque le but ultime de cette mesure est d’assurer des revenus occultes mais réguliers au syndicats en manque d’adhérents.

Ce report de 6 mois demandé par le MEDEF nous amènerait donc à juin 2016 au lieu de janvier 2016 comme date butoir de mise en place généralisée. Il faut reconnaître que ce report pose un certain  nombre de problèmes, la date ayant été fixée par voie législative, il risque de falloir une nouvelle loi rectificative de la première pour modifier la date de mise en application… Déjà, de nombreux salariés ont vu la qualité de leurs remboursements baisser et une cotisation prélevée sur leur salaire et sur laquelle ils devront payer des impôts!!!!

Enfin, c’est toujours six mois de gagner dans l’application obligatoire de la mesure sociale la plus stupide de ces dernières années….

Avez vous lu ces articles?

One thought on “La mutuelle santé collective obligatoire pédale dans la choucroute

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.