ISF: Troisième ballon sonde…

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Nous évoquions il y a deux ou trois jours les ballons sondes lancés sur le thème de l’ISF.  Il s’agissait de ceux de Messieurs Carrez et Baroin. Face à l’absence de réactions, il s’agit maintenant pour le gouvernement de tester la résistance qui peut exister sur la ligne suivante: La suppression de l’ISF. C’est le chef de l’Etat lui-même qui a lancé le ballon-sonde.

« l’ISF a été supprimé partout en Europe, il a été supprimé par les socialistes allemands en Allemagne et par les socialistes espagnols en Espagne. Ce que les socialistes ont compris en Europe, peut-être que la droite et le centre français peuvent le comprendre aussi ? Ce n’est pas absurde », affirmait hier Nicolas Sarkozy lors d’un déplacement dans la Marne. Sans justifier économiquement, fiscalement ou déontologiquement cette mesure, c’est sur un plan strictement politique et en répondant par avance aux critiques éventuelles du PS que le Président s’est posé, même si « suivre » les mesures des partis socialistes de France ou d’ailleurs n’est pas forcément un gage de réussite.

En tous cas, quelle que soit l’ampleur de la réforme, Monsieur Sarkosy s’est efforcé de rassurer les chefs d’entreprises en indiquant qu’elle ne remettrait pas en cause l’exonération de l’outil de travail (sic).

Par ailleurs, le Chef de l’Etat s’est à nouveau déclaré opposé à une taxation de la plus-value sur la vente de la résidence principale. Souhaitons que son opposition fasse loi…….

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.