Gestion des crédits et des dettes: Ah! Si l’Etat avait le bon sens des Français!

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)


Le taux global de détention des crédits par les ménages est resté quasi-stable en 2011 (49,4 %, contre 49,5 % en 2010), mais il s’agit d’un des niveaux les plus bas que l’Observatoire des crédits aux ménages, qui a rendu public hier son rapport annuel, a eu à connaître par le passé.

Au delà de cette prudence, c’est l’usage du crédit qui est instructif. Un des principaux constats de l’Observatoire est l’évolution dans les usages des crédits à la consommation observée depuis 2009 qui va « dans le sens d’une meilleure sécurisation des emprunteurs ». Les ménages abandonnent progressivement certaines de leurs pratiques antérieures qui les conduisaient à utiliser le crédit à la consommation pour financer des dépenses de loisirs ou des dépenses de consommation courante. Le recours au crédit à la consommation profite davantage maintenant à la réalisation de projets patrimoniaux ou d’amélioration du cadre de vie (biens d’équipement ou travaux pour le logement, automobile, etc.). Les citoyens ont compris, contrairement aux énarques sur-diplômés qui nous dirigent, que le crédit bien géré va à l’investissement et à l’équipement et non au financement de la consommation.

Par ailleurs, même si 85,7 % des ménages détenant des crédits estimaient fin 2011 que leurs charges de remboursement étaient supportables (niveau stable depuis les années 2000), dans le même temps, 46 % de ces ménages considéraient que leur situation financière s’était récemment détériorée (+ 6 points par rapport à 2010). L’Observatoire en conclut que les ménages feront preuve d’une très grande prudence en 2012 en matière de souscription de nouveaux crédits.

Avez vous lu ces articles?

One thought on “Gestion des crédits et des dettes: Ah! Si l’Etat avait le bon sens des Français!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.