AKKA Technologies devient belge…

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Cela n’a « évidemment » rien de fiscal…..

Le fondateur transfert 50% de ses actions sur une holding belge

Le PDG et fondateur du groupe français de conseil en technologies AKKA Technologies, Maurice Ricci, a transféré la moitié des actions qu’il détient au sein du groupe dans une holding belge. Selon un communiqué de l’Autorité des marchés financiers (AMF) publié mercredi, M. Ricci a cédé 2,5 millions d’actions AKKA Technologie à une société baptisée BMC Management et Investment, qu’il contrôle intégralement et dont le siège se situe à Bruxelles. L’opération est intervenue le 14 décembre. Les actions transférées représentent 18,19% du capital du groupe et valent 58 millions d’euros en Bourse. L’opération en elle-même ne change rien au niveau de l’actionnariat du groupe, qui reste contrôlé par la famille Ricci, avec 51,78% des actions et 59,50% des droits de vote.

La société dément toute motivation fiscale

AKKA Technologies dément avec énergie toute motivation « fiscale » à ce reclassement de titres vers un pays où la taxation du patrimoine est beaucoup plus légère que celle régnant en France. Elle ose même affirmer sans rire que « Bruxelles est un centre de gravité pour AKKA Technologies » et se trouve moins enclavé que Lyon où se situe actuellement le siège du groupe. Tout le monde aura compris que le siège va donc se déplacer, ce qui fera plaisir aux employés. D’ailleurs il est bien « évident » que le déplacement des actions en Belgique est une condition sine qua non pour la direction opérationnelle se déplace…. non, je me trompe?

La société souhaite désormais se développer hors de France

La suite du communiqué est tout aussi intéressante: Le groupe, qui a déjà réalisé « d’importantes acquisitions en Allemagne« , « souhaite désormais se développer hors de France, aux Etats-Unis, en Europe continentale et en Asie« . Et voilà, beaucoup plus grave à mes yeux que le départ des actions qui, somme toute au vu des mesures délirantes de notre gouvernement ne peuvent que se justifier, ce qui m’inquiète beaucoup plus, c’est qu’un groupe français, spécialisé dans la haute technologie, n’envisage de développement qu’en dehors de France. Ce genre de décision risque d’handicaper notre pays pour une période plus longue que celle de la crise proprement dite. Cela veut dire aussi que la part de nos chefs d’entreprises qui n’ont aucune confiance dans la capacité du gouvernement à corriger ses propres erreurs et à faire demi tour va croissante.

Le lent exode de nos forces vives pourrait bien ne faire que commencer…..
[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]

Avez vous lu ces articles?

2 comments

  • Bravo pour votre article Thibault. Aujourd’hui, c’est non seulement le départ d’entreprises, c’est le départ aussi de tout un maillage de compétences individuelles ou collectives qui ne voient plus aucun avenir économique en France, qui ont fait le pari de la mondialisation depuis plus de 20 ans et qui n’en peuvent plus de ce gouvernement et de l’idéologie qui les structurent, des hasbeen préhistoriques, dont la totalité des éléments ne sont jamais sortis des placards poussiéreux de la fonction publique, dont la seule vision stratégique à court, moyen et long terme se limite aux problématiques de la réélection au poste de maire, conseiller général, député, sénateur, secrétaire d’état ou ministre si la majorité nationale change. Cette vision stratégique à 5 ans ou 10 ans est nulle et non avenue pour les structures économiques qui les nourrissent quand la réflexion principale se limite à « comment faire pour gérer mon temps de présence dans les assemblées et sur le terrain pour que ma réélection soit assurée ». Il est normal par ailleurs que dans ces cerveaux accaparés par la manne publique et ses avantages en nature digne de la Cour de Versailles, avantages qui tombent tous les mois jusqu’à la fin de la vie, les perspectives et les stratégies des entreprises soient de l’ordre du langage jupiterien. L’homme politique de droite vit sur son nuage doré mais comprend qui le nourrit. L’homme politique de gauche vit sur son nuage doré mais scie la branche sur laquelle il est assis. Chacun avait compris que le collapse de l’Etat français était pour bientôt. Que celui-ci s’arrange, en ayant la puissance d’un tsunami, pour évacuer ce personnel politique totalement incompétent ainsi que leurs idées absurdes – mais c’est un mot trop faible – appliquées depuis 30 ans comme on pratiquait la saignée criminelle sous le Roi Soleil, criminelle économiquement pour les entreprises françaises depuis 1981. Les gens qui s’en vont ne sont ni lâches, ni traîtres, ni collabos (celle-là, c’est la meilleure de la part d’un gouvernement socialiste qui doit son élection au nationalisme d’en face), mais ils sont en bonne santé et ne veulent pas être les prochains à passer à la casserole, c’est tout. Ils sont juste les huguenots du XXIème siècle qui n’en peuvent plus de supporter depuis 30 ans la énième Révocation de l’Edit de Nantes que subit le tissu économique français dans ces changements permanents dignes de la girouette. Que le Moloch socialiste crève de sa belle mort, tout seul, comme ont disparu les dinosaures, en tant qu’espèces qui n’avaient plus rien à faire sur cette Terre ! C’est tout ce que l’on peut souhaiter de mieux à la France et à l’Europe, comme vœux pour 2013 et la décennie. Il ne sert à rien de citer des noms, passés ou présents pour personnifier l’incompétence. Cite-t-on les noms des célèbres statues de soldats de l’armée d’argile du mausolée de l’empereur Qin Shi Huangdi ? De plus, il paraît que ce sont des faux selon Jean Levi ; ça tombe bien, on ne pouvait pas trouver meilleure métaphore.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.