Voiture électrique : les raisons d’un faux départ

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

See on Scoop.it – Informations patrimoniales et économiques

A l’image de son autonomie et loin des ambitions initiales affichées par les pouvoirs publics ou Renault-Nissan, le véhicule électrique peine à décoller. Excellent article des Echos.

Thibault Doidy de Kerguelen‘s insight:

Encore une fois, le volontarisme politique ne peut et ne sait suppléer la demande et l’intérêt du consommateur. 

See on www.lesechos.fr

2 comments

  • La voiture electrique suppose une revolution du marché automobile.

    d’abord, les producteurs d’energie ne sont pas vraiment prets a fournir la puissance demandée et les points d’acces sont quasiment inexistants… mais ce n’est pas là le principal probleme… pas plus que les batteries d’ailleurs.

    ***** La fiscalité et l’industrialisation des vehicules sont a la rue! *****

    — la fiscalité… il n’y a aucune fiscalité prevue pour remplacer la TIPP. Le report sur l’electricité est difficile car on ne peut pas « colorer » les petits electrons comme on le fait pour le fioul… et puis la source d’energie peut venir de productions incontrolables (soleil, eau, vent et surement autres, dont la simple recuperation dans les descente), sous le seul controle des propriétaires de vehicules et ce ne sont pas les boites noires que le gouvernement veut imposer, sous couvert de securité, ou la frequence des contoles techniques qui remplaceront tout cela…. impossible d’identifier un electron dans une batterie !!! au passage, je pressens un retour en force d’une vignette et peut etre même un prelevement mensuel adossé a l’assurance, faisant fi des km parcourus.

    — l’industrialisation, qui arrive apres des années de vaches maigres, où les commerciaux de l’automobile n’ont pas que des marges fameliques comme ils le pretendent et se croient obligés d’inventer de nouveaux accessoires pour justifier le renouvellement des vehicules (encore une fois cachés derriere la securité ou la polution)… ce qui va rapidement disparaitre avec le vehicule electrique, seule la batterie etant susceptible d’evolution majeure… tout en restant remplaçable et adaptables a tous les vehicules…
    Rappelons au passage que tout ce qui se vend sur les vehicules actuels, sont des controles et aides a la conduite qui seront nativement inclus dans le calculateur de bord controlant le(s) moteur(s) electrique(s)… c’est de l’informatique donc difficile de justifier un prix de vente exagéré (et en plus il y aura « piratage »)…

    Le cas de la voiture electrique est catastrophique car le cout a la production d’un vehicule electrique est diminué de moitié, voire plus dans certains cas. Dans ces conditions aucun constructeur n’est pret a abandonner la production de vehicules thermiques. C’est pour cela qu’ils ne baissent pas a leur vrai prix les vehicules electriques…

    A cela se greffe une montagne de liens entre les differentes multinationales du petrole et autres produits liés (huiles et autres liquides) qui vient d’un tres mauvais oeil la diminution immediates de 90 % de leurs production.

    Comment dire…. le vehicule electrique est une avancée majeure et la mort de filieres industrielles et fiscales importantes qui ne seront remplacées par… rien, que du numerique!

    Dans ces conditions, il ne faut pas s’etonner…..

  • Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie « du puits à la roue » (prenant ainsi en compte les émissions de gaz à effet de serre liées à la fabrication et au fonctionnement), le bilan carbone serait de 126 g/CO2 pour le véhicule électrique contre 161 g/CO2 par km pour le véhicule thermique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.