Un nouveau « machin »…

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

A l’occasion des Assises nationales des risques naturels, la ministre de l’écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a évoqué la création d’un « Observatoire National des Risques Naturels « (ONRN). Celui-ci sera piloté par l’Etat, en partenariat avec les assureurs – à travers la Mission Risques Naturels (MRN) – et la Caisse Centrale de Réassurance (CCR).

Comme toujours dans ce genre de projet qui n’a d’autre finalité que de faire croire qu’on agit et de placer quelques copains, les buts de cet « observatoire » sont plus que vagues:

(Définition officielle)

Selon le projet actuel, il s’agira d’abord de capitaliser la connaissance sur les aléas et les enjeux, c’est-à-dire de constituer cette encyclopédie à partir des différents travaux qui existent.  Ensuite, l’Observatoire contribuera au pilotage et à la gouvernance de la prévention des risques. Il pourra proposer des méthodes de travail à adopter ou à généraliser, à l’exemple des travaux menés dans le cadre de la Directive européenne Inondation. Enfin, il mettra à disposition du public des informations, afin de contribuer à l’amélioration de la culture du risque.

Voilà voilà, dormez bien, un observatoire vous dira la prochaine fois qu’une catastrophe naturelle… aura eu lieu!

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.