Tout ne va pas mal partout

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

L’économie lettonne a enregistré son plus fort taux de croissance en plus de quatre ans au premier trimestre 2012, selon des données publiées aujourd’hui  jeudi.  La croissance du pays a atteint 6,8% sur les trois premiers mois de l’année, soit son plus fort taux depuis le troisième trimestre de 2007. Le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 1% par rapport au dernier trimestre de 2011.

« La croissance de 11% dans l’industrie et de 10% dans le commerce ont eu des effets positifs sur le PIB et le volume des taxes perçue sur les produits a progressé de 20%. Le secteur de la construction continue de croître aussi bien », a indiqué l’Office des statistiques. Ce taux de croissance devrait alimenter les recettes fiscales. Du coup,  le gouvernement envisage d’abaisser la TVA et l’impôt sur le revenu.

Pourtant, la Lettonie a connu une profonde récession, la plus forte des pays de l’Union européenne (UE). Frappée de plein fouet par la crise financière, son PIB avait plongé de 18% en 2009, les prix de l’immobilier s’étaient effondrés à certains endroits de plus de 50%,  le gouvernement avait intervenir pour sauver une banque. Aujourd’hui, la forte croissance du pays contraste nettement avec la faiblesse des autres économies de l’UE. Le ministre des Finances, Andris Vilks, dit s’attendre à une croissance autour de 4% à 5% pour le deuxième trimestre.

Lisez aussi:  Ils manifestent... contre le climat!

La Lettonie, candidate à l’Euro, devait intégrer la monnaie unique en 2008. En raison de sa situation de l’époque, elle avait préféré, contrairement à d’autres, ne pas forcer le passage mais reporter à 2014 son entrée. Dans l’hypothèse d’un éclatement en deux de la zone Euro, la Lettonie est donnée comme intégrant la zone Nord, celle des pays en bonne santé et à la gestion vertueuse.

Avez vous lu ces articles?

2 comments

  • …  » et à la gestion vertueuse.  » …

    C’est quoi une gerstion vertueuse?
    — une gestion où les entreprises sont predatrices sur la societe et ne participent pas aux necessités de la population sur laquelle elles vivent au nom du cout du travail???

    — ou bien, où elles participent en payant les cotisations de solidarités qui leurs sont demandées augmentant le cout du travail

    Cette deuxieme solution ne fonctionne que si le marché sur lequel elle croissent est protegé des predateurs de la premiere solution

    Cessons d’opposer les deux modeles. Si la Lettonie etait confrontée a des vrais droits de douanes pour compenser leur dumping social, elle n’aurait pas de croissance dans une UE sans frontieres!!!

    Il est urgent d’equilibrer les echanges, ou accepter que notre societe redevienne vraiment sauvage, et même l’ecole deviendra payante… et pourquoi pas la police, l’armée tant qu’on y est. Adieu societe intelligente, choisissons la voie de la brutalité, la loi de la jungle avec un excellent taux de croissance pour les plus salauds.

    La Lettonie n’est pas un modele, c’est simplement un petit bout de non droit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.