Tentative d’escroquerie via la carte vitale

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Le ministère du Travail nous demande de relayer une alerte au hameçonnage (phishing) concernant la carte Vitale.

Depuis quelques jours, des courriels sont envoyés aux internautes Français au nom du Ministère, leur demandant au titre d’une vérification, leur numéro de carte Vitale et de carte bancaire. L’adresse qui figure dans ces courriers mène à un site qui ressemble à celui du ministère mais qui est en fait une contrefaçon. Le ministère informe qu’il s’agit bien d’une escroquerie et « qu’en aucun cas, il ne demande en ligne le numéro de carte Vitale et/ou le numéro de carte bancaire à titre de vérification ».

Evidemment, le ministère se garde bien de vous expliquer ce qu’il faut faire si vous êtes victime de cette escroquerie. Nous nous sommes renseignés pour vous:

La première chose à faire est de prendre contact avec votre banque afin de faire suspendre immédiatement tout accès de votre compte via internet. Cela dépend de votre établissement bancaire. Certains sont très réactifs et dès que vous avez fait la demande sur le site, elles est prise en compte, d’autres sont très « lourds ». N’hésitez pas alors à débarquer manu militari dans l’agence et à secouer le responsable (peut on encore les appeler « directeur »?) afin qu’il téléphone devant vous aux services et obtienne cette suspension. Mais, allez vous dire, si l’agence est fermée? Utilisez les grands moyens! Connectez vous à votre compte et « faites le sauter » en essayant le nombre de fois nécessaire de vous connecter avec des mauvais mots de passe. Il deviendra inutilisable. Il sera temps, ensuite, de faire le siège de votre agence pour que la remise en route du service…. ne vous soit pas facturée! Après avoir bloqué l’accès à votre compte, il faut évidemment de porter plainte contre X dans le commissariat de police ou de gendarmerie le plus proche de votre domicile. Précisez que l’arnaque a déjà été signalée auprès L’OCLCTIC (Office Central de Lutte contre la Criminalité Liée aux Technologies de l’Information et de la Communication) et que votre plainte doit juste leur être notifiée pour instruction. Immédiatement en sortant du commissariat, votre attestation de dépôt de plainte en main, direction votre établissement bancaire. Là, avec votre « responsable », épluchez votre compte afin de voir si, malgré votre réactivité, des opérations ont pu passer. Faites les corriger et réglez les petits points de détail (coût des agios éventuels, frais de remise en fonction du service internet etc etc..)….

Bon week end!

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.