Scellier: Ballon-sonde en vue d’un nouveau coup « de rabot »

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Pour des raisons inconnues, le gouvernement semble s’évertuer à rendre le dispositif Scellier, pourtant efficace, de moins en moins attractif. Nous apprenons ainsi que l’élaboration du projet de loi de finances pour 2012 pourrait conduire à une nouvelle diminution de l’avantage Scellier. Pour s’orienter vers quoi?

Les bruits qui circulent divergent. Certains évoquent la suppression du « Scellier libre », ne laissant en place que le « Scellier social », d’autres parlent d’agrandir la zone C, celle qui interdit le Scellier, d’autres enfin, à prendre au sérieux parce qu’émanant de l’entourage de B. Apparu, envisagent un plafonnement de prix au mètre carré, qui viendrait s’ajouter à la limite de prix d’acquisition du bien. Les prix moyens au mètre carré utilisés pour le plafond du PTZ+ pourraient ainsi servir de référence, soit 4 500€/m² en zone A, 3 800€/m² en zone B1, et 2 800€/m² pour les zones moins tendues.

Quelle que soit la décision, elle nous paraît dommageable au marché de l’immobilier, à la construction de logements neufs. Les chiffres définitifs ne seront bien sûr connus qu’en début d’année prochaine, mais nous sommes pour l’instant sur une baisse des ventes de logements neufs de 24 % sur un an. Baisse directement imputable au « rabotage » de l’actuelle LF.  Quand nos démagogues du Palais Bourbon comprendront ils que les logements qui ne sont pas financés par l’épargne devront l’être par le budget de l’Etat? Les besoins sont énormes. A moins que nos idéologues bobos ne nous ressortent le concept d’appartement collectif, juste un petit peu relooké « façon bio »!

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.