PTZ+ (auto) satisfaction du ministre de l’écologie…

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Alors que l’ensemble des professionnels reconnait un manque sérieux d’intérêt du PTZ+, Madame le ministre se déclare, pour ce qui la concerne, satisfaite de son démarrage.

Elle annonce 100 000 prêts déjà conclus ce qui, d’après ses extrapolations, conduirait à environ 350 000 à la fin de l’année. Rappelons que les objectifs avoués par M. Apparu et Mme Lagarde lors de son lancement étaient de 380 000. Elle se déclare enfin satisfaite car, bien que disponible à tout le monde, sans condition de ressource, et profitant majoritairement aux ménages aisés (les plus modestes ne représentant que 20 % des bénéficiaires) « les plus aisés, qui sont 46 % des bénéficiaires, ne représentent au final que 10 % du coût. On aide beaucoup plus les plus modestes », assure le ministre. Le prêt se recentre enfin, selon Mme Kosciusko-Morizet, sur sa population-cible : les plus jeunes et les familles, la moitié des bénéficiaires étant des moins de 35 ans, et 40 % (!) des familles avec un enfant au moins.

Il est dommage que le quotidien « Métro » qui recevait Madame le ministre pour cet entretien ne lui ait pas posé la question de savoir combien d’accession à la propriété ce nouveau PTZ a généré. C’est à dire combien, parmi ceux qui ont souscrit et obtenu un PTZ+ N’AURAIENT PAS PU accéder à la propriété sans ce prêt. C’est cette donnée là qui permettrait de se rendre véritablement compte de la pertinence ou non du système!

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.