Les échanges interbancaires sont grippés

The following two tabs change content below.
Jean-Pierre Chevallier est économiste. Ancien professeur d’économie à l’université de Nice, il est spécialiste de politique monétaire et analyste financier indépendant. Il se définie lui-même comme "Business économiste monétariste béhavioriste Analyste financier indépendant, contrarian...

Derniers articles parJean Pierre Chevallier (voir tous)

Les banques se tournent du coup vers la BCE qui ne semble rien comprendre à ce qui se prépare….

Les banques de la BCE ont encore emprunté 744 milliards d’euros à la BCE au 25 octobre car elles ne peuvent pas le faire sur les marchés à court terme du fait que les dirigeants des banques n’ont plus confiance entre eux,

Document 1 :

Plus grave : leurs dépôts, 470 milliards d’euros, ont baissé plus rapidement que leurs emprunts,

Document 2 :

L’évolution de ces données sur ces dernières années montre clairement la montée des turbulences…

Document 3 :

… et l’augmentation de l’écart entre les emprunts et les dépôts : 274 milliards d’eurosavec le risque de tsunami bancaire qui peut surgir à tout moment,

Document 4 :

Les Marioles de la BCE ne contrôlent plus rien. Ils sont à la dérive !
Pour l’instant, tout va bien. Carpe diem.

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]



468x60

One thought on “Les échanges interbancaires sont grippés

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.