Le point sur les propositions du candidat Hollande

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Dans les 60 propositions du candidat du Parti Socialiste, notons:

  • La création d’Euro-Obligations (cf notre commentaire sur le sujet). Notons tout de même que, bien que figurant page 12 du projet de Monsieur Hollande, cette fausse bonne idée a déjà été abandonnée par les autres puissances européennes.
  • Un nouveau traité franco allemand. Ce projet figure page 12 du projet, dans le chapitre économique. Nous le considérons donc comme faisant partie des projets économiques. Notons tout de même que rien ne nous permet de comprendre les points à renégocier avec notre partenaire d’outre Rhin, ni le pourquoi de la nécessité de nouveau traité. Nous pouvons donc supposer qu’il s’agit d’un projet de « convergence » budgétaire et économique. Est il raisonnable d’envisager des négociations de ce type dans la situation de faiblesse et d’infériorité qui est la notre actuellement? N’est ce pas une façon déguisée de reconnaître un transfert de souveraineté vers l’Allemagne?
  • La fusion de l’IRPP et de la CSG. C’est l’officialisation de l’abandon du projet rocardien de CSG se substituant petit à petit aux charges sur les salaires afin de rendre la main d’oeuvre française plus compétitive. C’est la mise en place du prélèvement à la source, donc de l’abandon du système fiscal français tel que nous le connaissons.
  • La création d’un tranche à 45% sur l’IRPP (en attendant la réforme ci-dessus?) pour les revenus supérieurs à 150 000€. Rien de particulier, nous connaissons déjà cette tournure d’esprit qui cherche à inciter à gagner moins que plus ou à aller gagner ailleurs qu’en France. Pitoyable et contre productif, mais tellement « énarquien » et démagogique!
  • Plafonnement du bénéfice des « niches fiscales » à 10 000€. Bon, c’est super, l’Etat n’a plus besoin de l’investissement privé pour financer le développement économique des DOM TOM, plus besoin de l’investissement privé pour financer ses « jolis » panneaux solaires ou ses monstrueuses éoliennes, plus besoin de l’investissement privé pour financer la construction de logements, plus besoin de l’investissement particulier pour financer les entreprises innovantes, plus besoin de l’investissement particulier pour aider à la création de PME dans les régions, bref, tout va bien, l’Etat, richissime, estime que soit tous ces secteurs sont aujourd’hui en pleine santé et en mesure de lever des fonds par eux même, soit qu’il est à même d’intervenir en direct. Je ne sais pas pourquoi, je ne suis pas pressé de voir le résultat de telles mesures… Juste un point qui ne figure pas dans le programme explicitement mais que certaines propositions de lois déposées par le député F. Hollande amène à préciser: Les déductions accordées au titre des dons faits à des associations, dont nous devons l’existence à la persévérance et le pouvoir de conviction de Coluche, sont elles inclues, comme de vulgaires « niches fiscales » dans les 10 000€? Si oui, cela risque encore de peser un petit peu plus lourd sur les épaules du secteur associatif. Enfin, du secteur associatif indépendant, parce que pour ce qui est de celui qui vit à 90% de subventions, rien ne changera, bien sûr….
  • Durcissement de l’ISF. Nous n’épiloguerons pas sur cette proposition. Sur le principe, nous serons bientôt le dernier et le seul dinosaure à taxer le capital et F. Hollande serait bien inspirer, pour le compte, de s’aligner sur ses collègues de l’Internationale Socialiste qui ont fait le constat de l’inefficacité de cet impôt. Sur la forme, rien de concret n’est précisé.
  • L’abattement sur les successions sera ramené à 100 000€ par enfant (au lieu de 159 325€ actuellement). Voilà voilà, toujours un petit peu plus d’empiétement sur vos droits de propriétaire. Un conseil, profitez des quelques mois qui restent pour blinder vos donations partages (il y a consultation gratuite chez nos amis Notaires d’Ile de France entre le 13 et le 17 février prochains!!!!), les sondages sont défavorables à vos intérêts patrimoniaux….

2 comments

  • Ah ah! J’ai déjà laissé un commentaire et vous ne l’avez pas diffusé!

    Quand est ce que vous nous parlez de Sarkosy? Tous les jours vous tirez sur Hollande, pourquoi, il vous fait peur? Ca, c’est sûr, « enrichissez vous », c’est pas sa philosophie. Les sales types comme vous qui êtes toujours en train de chercher à gagner du pognon gagner du pognon risquent d’en baver! Pourquoi vous n’appelez pas votre site « tous avec Sarko » comme ça on saurait à qui on a affaire…

    C’est vous qui êtes pitoyable avec votre fric, « pour que vous soyez demain plus riche qu’aujourd’hui » tu pas compris qu’on en a rien à foutre d’êtr riche?

  • Bonjour « Zencoul »

    Une lecture attentive de nos articles vous permettrait de voir que nous n’épargnons personne et que nous sommes très critiques à l’égard de nos gouvernants comme à l’égard de ceux que tous les sondages présentent comme les principaux prétendants. En fait, nous ne roulons pour personne.

    Quant à votre regard sur le candidat Hollande, il me semble qu’il va vous falloir retirer vos lunettes roses au risque de connaître des lendemains qui déchantent sacrément. Voici cinq noms parmi les plus proches collaborateurs de votre candidat « ennemi » de la finance:
    * Mathieu Pigasse. L’ex bras droit de DSK, propriétaire du Monde et des Inrocks, privatiseur en chef lorsqu’il était aux cabinets de Fabius et de DSK
    * JP Jouyet, Président de l’AMF (un « grand ennemi » de la finance 🙂 )
    * Emmanuel Macron, l’étoile de la banque Rotschild, donné comme sherpa en cas de victoire
    * J C Meyer, un ancien de chez Lazard
    * Henri de Castries, le Président d’AXA, première compagnie d’assurance française

    Notre sentiment, voyez vous, c’est que les deux principaux candidats feront très exactement la même politique l’un que l’autre. C’est le même produit avec un emballage marketing bleu pour l’un et rose pour l’autre. Mais c’est le même produit, sorti des mêmes chaînes et qui aura les mêmes effets. Or, contrairement à ce que vous pensez, cette politique n’est absolument pas celle qui consiste à enrichir le peuple, seule voie vers le progrès, le développement (lisez Yanus, le « banquier des pauvres », vous verrez comment on transforme une société en permettant aux plus pauvres d’investir et de produire de la plus value) mais au contraire la confiscation de la richesse. Ne confondez pas tout.
    Cordialement,
    TDK1

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.