La Samaritaine rouvrira ses portes en 2014.

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Cela fait six ans que nous attendions la présentation au public du projet de rénovation de La Samaritaine. Vous vous souvenez surement de la fermeture précipitée de ce magasin historique sous de sombres prétextes de sécurité. A l’époque, en 2005, nombreux étaient ceux qui soupçonnaient de vils projets mercantiles, le « Grand Magasin » ne gagnant plus d’argent. Parmi les projets immobiliers cités à l’époque, il y avait un hôtel de luxe, un centre commercial de luxe, un « business centre » de luxe. Les syndicats, soutenus par les partis de gauche, dont le Parti Socialiste, avaient crié au scandale contre le propriétaire de la Samaritaine, le groupe LVMH de Monsieur Bernard Arnault.

Et bien, aujourd’hui, le groupe LVMH a présenté son nouveau projet, sous la forme d’une « Maison du projet » qui sera ouverte au public à partir de vendredi et qui se situe entre la Seine et la rue de Rivoli. Pour l’occasion, Jean-Jacques Guiony, directeur financier de LVMH et PDG de la Samaritaine, était accompagné de Madame Anne Hidalgo, premier adjoint socialiste au maire de Paris, et de Jean-François Legaret, maire UMP du 1er arrondissement de Paris, l’union sacrée, en quelque sorte.

Que nous réserve ce projet? 26.000 m² de commerces de luxe, 20.000 m² de bureaux, 14.000 m² d’hôtel de luxe. Mais, allez vous dire, c’est très exactement ce que les socialistes dénonçaient il y a 6 ans, que vient faire Madame Hidalgo dans cette inauguration? Et bien se sont ajoutés à ce projet, histoire de « faire passer la pilule », 7.000 m² de logements sociaux et 60 berceaux pour une crèche! La caution sociale. Un centre présentant en plein coeur de Paris les produits et les grandes marques de luxe qui font la réputation de la France à travers le monde, c’est a priori un beau projet. Un Business Centre au coeur de Paris permettant à cette nouvelle forme de tourisme-business que l’on retrouve dans des villes comme Londres, New York, Dubaï, Shangaï de se développer à Paris, c’est parfait. Mais pourquoi se sentir obligés de mettre des « logements sociaux » dont on sait très bien que les locataires seront quand même « choisis » pour ne pas faire trop « tâche » dans cet univers? Concession à la bien- pensance de la neo bourgeoisie parisienne, peut être. Ou alors, qui sait, allusion à l’origine du nom de la Samaritaine…

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.