La fin programmée du régime de retraite par répartition

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

le système de retraite français a inspiré Madoff
Une renommée internationale

Les réserves s’épuisent et les partenaires discutent de l’augmentation des cotisations…

C’est sans tambours ni trompettes que les partenaires sociaux viennent d’entamer une série de négociations concernant l’avenir des régimes de retraite complémentaire ARRCO et AGIRC. Ces deux régimes sont déficitaires depuis 2010.

La manne sera épuisée en 2017

Comme toute pyramide de Ponzi, le système ne peut fonctionner que dans la mesure où le nombre de cotisants croit par rapport au nombre de bénéficiaires. Or, cela n’est plus le cas.  Il faut savoir que ces deux régimes puisent actuellement dans leurs réserves afin d’assurer le paiement des pensions et que ces réserves, estimées à plus de 6 milliards d’euros pour l’AGIRC et à près de 42 milliards d’euros pour l’ARRCO. Ces réserves seront épuisées en 2017 pour l’AGIRC et 2020 pour l’ARRCO si la situation reste stable. Malheureusement, la période de récession que nous connaissons et que visiblement les mesures récentes ne font qu’accentuer, accélère le processus..

Aucune réflexion constructive

Pour l’instant, les partenaires sociaux, engoncés dans leur logique, déclarent n’envisager que des solutions classiques et maintes fois appliquées sans jamais rien résoudre (hausses des cotisations, gel du point de retraite, aménagement des règles de liquidation des droits, etc.).  Les pouvoirs publics auront ils le courage de taper du poing sur la table et d’imposer un nouveau mode de financement et de calcul des retraites?

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]

Avez vous lu ces articles?

9 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.