HLM : Même le logement social se rebelle contre le gouvernement socialiste!

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Tour HLMLe logement social français obligé de « planquer » ses fonds de réserve pour ne pas se faire siphonné!

Plus d’un milliard et demi d’euros de fonds propres vont être mutualisés entre les organismes HLM dans les trois prochaines années pour soutenir la construction et la rénovation où il y en a le plus besoin. De quoi éloigner les craintes de se faire ponctionner par l’Etat.

Apparemment, de nouvelles rumeurs de ponction des ressources des HLM par l’Etat avaient refait surface.

En ouverture du congrès HLM de Lyon qui se tient du 23 au 25 septembre, Jean-Louis Dumont, le président de l’Union sociale pour l’habitat (USH), qui représente le mouvement HLM, s’est d’ailleurs offusqué que ce sujet revienne sur la table : « On les connaît les inventeurs des « dodus dormants » ! Les rigoristes du court terme, ceux qui pensent que les lois du marché, de l’offre et de la demande vont permettre naturellement à tous nos concitoyens de trouver un toit« , a-t-il lancé.

« Que ces porteurs de projets néfastes s’intéressent vraiment à la situation de nos locataires. Savent-ils que leurs ressources baissent ? Savent-ils que neuf nouveaux locataires sur 10 n’ont pas un CDI à temps plein ? », a-t-il ajouté. Avant d’en remettre une couche :

« Nous leur disons aussi que tant d’énergie serait tellement mieux employée à faire aboutir les mesures de simplification normatives, à peser réellement sur les coûts de production. Ca ,c’est une réalité : 85% d’augmentation de coûts de production en 13 ans, sans augmentation des aides à la pierre! C’est un rythme intenable [pour les organismes HLM ; Ndlr] qui pèse sur les loyers de sortie« .

Au delà des discours, l’USH a en fait coupé court ce mardi à toute spéculation des hauts fonctionnaires de Bercy et de Matignon. L’idée est simple : plutôt que de risquer de se faire ponctionner des fonds propres immobilisés par l’Etat, autant les mutualiser pour les conserver dans le giron du logement social. Un nouvel accord triennal va ainsi être signé ce jeudi entre l’Etat et les organismes HLM, dans lequel ces derniers s’engagent à mutualiser une enveloppe de 100 millions d’euros de fonds propres par an afin de créer 15.000 logements HLM en trois ans pour les plus démunis. Ce montant vient s’ajouter aux 280 millions d’euros par an qui seront mutualisés dès 2015 pour la construction de logements sociaux là où il y en a le plus besoin.

Par ailleurs, une partie des ressources des bailleurs sociaux, mutualisées à compter de 2014, seront ciblées sur la rénovation des logements sociaux : 250 millions d’euros par an entre 2015 et 2018. Au total, ce sont donc 630 millions d’euros de fonds propres par an à horizon 2018 qui devraient être mutualisés par les organismes HLM.

Avec ces mesures de poids, Jean-Louis Dumont a donc pu sans vergogne demander à la ministre du Logement présente à Lyon, Sylvia Pinel, de transmettre « à ceux qui pensent que des « dodus dorment » (le message) que, dans le mouvement HLM, personne ne dort et que ceux qui produisent moins sont, par la mutualisation, solidaires de ceux qui produisent plus« .

Source: www.latribune.fr

Commentaire de Thibault Doidy de Kerguelen:

 

Excellente mesure. C’est fou de voir que même un milieu aussi proche du pouvoir socialiste que celui de l’habitat social fait souffler un vent de révolte et se retrouve obligé à protéger ses avoirs. Nous nous trouvons dans exactement la même situation que les mutuelles quand leurs fonds de réserve ont été siphonnés.L’Etat français, totalitaire et interventionniste, croit pouvoir disposer de l’argent des autres comme du sien, offrant en échange sa garantie en cas de problème. C’est la politique du « tout Etat ». Que l’Etat s’occupe de gérer correctement ce qui est de son ressort, la Justice, qui fonctionne de moins en moins bien, la sécurité extérieure, avec une armée qui vient d’être vilipendée par l’OTAN parce qu’étant en dessous des normes d’équipement et d’entraînement fixées par l’alliance, la sécurité intérieure dont la superbe efficacité vient d’être démontrée avec l’arrestation ratée des djihadistes renvoyés par la Turquie à l’aéroport de Marseille…Laisser la gestion du logement social aux professionnels et aux organismes! Bravo à Monsieur Dumont!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.