« Cochon payant » est encore mis à contribution

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

L’augmentation ne concernera qu’une partie des arrondissements parisiens. C’est en effet une évolution du zonage qui va faire évoluer la tarification. Le plafond de 3,60 euros de l’heure, autrefois réservé aux seuls 1er, 2ème et 8ème arrondissements, concernera désormais les huit premiers arrondissements. L’évolution ne concernera que le stationnement non résidentiel. Le tarif restera à 0,65 euros par jour pour les résidents.

Le but affiché pour le Maire socialiste est d’améliorer la répartition des voitures en stationnement dans la capitale. Variant de 3 à 3,50 euros, les prix des parkings souterrains souffraient trop de la concurrence des places à l’air libre. C’est l’alignement sur le plus cher qui a été privilégié afin, officiellement, de combattre la sous-occupation des premiers. Une logique dont certains quartiers historiques vont faire les frais : Le parc de Choisy, dans le 13ème, comme le quartier d’Abbesses-Montmartre dans le 18ème, vont ainsi passer à 2,40 euros de l’heure, contre 1,20 euros actuellement.

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.