Chômage des trois principaux pays de l’UE

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

graphique du chômage en Europe 2015-T-3   Y’a pas comme une erreur?

La politique choisie par nos démagogues de politiques qui augmentent continuellement le coût du travail et alourdissent les conditions d’investissement entraîne une obligation de plus value générée par heure travaillée incompatible avec la majorité des emplois possibles. La conséquence inévitable est visible sur cette courbe. Pendant que des agités du bonnet crient parce que soit disant les employés des pays voisins travaillent plus que les employés de France, que les employés des pays voisins ont des salaires garantis moindre que les employés de France, le peuple des pays voisins a des emplois quand le peuple de France n’en a plus.

Il est facile de comprendre que tout nouvelle augmentation de la plus value par heure travaillée exclut une nouvelle couche de travailleurs du marché de l’emploi. Ces chômeurs se retrouvent à la charge de la collectivité, engendrant ainsi une nouvelle augmentation des charges (faut bien les payer à ne pas travailler…) qui générera une nouvelle augmentation de la plus value par heure travaillée nécessaire pour équilibrer le coût du poste qui entraînera une nouvelle vague d’exclus du travail.

Les chômeurs français gagnent moins que les travailleurs des autres pays. Résultat des courses, notre activité économique crève car plus aucune production à faible valeur ajoutée n’a sa place dans l’environnement actuel. Le problème, c’est que les idiots d’apprentis sorciers qui vénéraient tant de la destruction créatrice ont laissé sur le bord de la route les pauvres êtres humains dont la capacité de monter en puissance de la plus value générée ne pouvait pas physiquement ou intellectuellement suivre. Nos chômeurs vivent moins bien en France que les « pauvres » travailleurs étrangers qui ne « bénéficient » pas de la même « protection sociale ». Les chômeurs français sont des consommateurs de plus value générée par ceux qui travaillent quand les travailleurs étrangers sont eux même générateurs de plus value, même unitairement faible.

C’est un cercle vicieux.

Mais, vont me dire les éternels bisounours qui croient que l’économie peut et doit céder à l’idéologie politique, 11% de chômage, ce n’est quand même pas la mer à boire!!! Sauf que la France a un tout petit peu moins d’un emploi sur deux qui est lié à la fonction publique et qui donc n’est pas concerné par cette statistique, bien que les manipulateurs statisticiens les y aient inclus. Ainsi, rapportée à la population active réellement soumise au marché de l’emploi, ce n’est pas 11% qu’il faut lire, mais 20%!!!!

Nous avons donc peu ou prou 60% de la population active qui donc fonctionne sur la plus value générée par 40% de cette même population active. Impossible, n’est ce pas? Et bien oui, c’est impossible. C’est parce que c’est impossible que l’Etat est obligé d’emprunter 30% de son budget de fonctionnement tous les ans. C’est parce que c’est impossible que nos élus socialistes ont malgré eux fait il y a deux ans la démonstration de la justesse de la courbe de Laffer. C’est parce que c’est impossible que le niveau de vie global des Français baisse, que le nombre de pauvres augmente, que les problèmes de logements se font difficiles. C’est parce que c’est impossible que le rappel de nos démagogues à la dure réalité des choses de la vie ne se fera pas sans douleurs. Bien sûr, ceux qui souffriront le plus de ces douleurs ne seront pas ceux qui auront pris de si mauvaises décisions et de si mauvaises orientations, mais les petites gens, même si, probablement, la majorité des victimes se comptera parmi ceux qui bénéficient aujourd’hui de statuts privilégiés. Leur plus grand tort aura été de croire aux contes de fées racontés par les Kaa de la Jungle politique qui leur auront chanté l’immuabilité de leur situation….. Aie confiance, petit fonctionnaire, aie confiance….

2 comments

  • … non, il n’y a pas d’erreur, il y a juste une question de dignité!

    Avoir un boulot payé une misère, a l’heure quand l’entreprise a besoin de vous et au final travailler 12 heures par mois…. c’est indigne même si cela diminue les « chiffres » du chômage.

    Alors pour ne pas vexer la sensibilité de ceux qui pensent que c’est normal, moi aussi je considère que c’est l’objectif final du travail, c’est a dire de ne bosser que lorsqu’il y a nécessité… oui… a condition que les besoins de la vie soient assurés par ailleurs et au même niveau pour tous, de l’éducation a la retraite en passant par la santé avec une grande quantité d’autre droits opposables…. logement, énergie, sécurité….

    Enfin, si vous voulez expliquer que notre gouvernement est mauvais, certes, je suis d’accord, mais cela n’a rien a voir avec le fond du problème.

    Cordialement

  • 1 – « Les chômeurs français gagnent moins que les travailleurs des autres pays. » La France est un cas particulier en Europe en raison de son importante population immigrée illettrée, constitutionnellement oisive, démotivée et surtout démotivante, donc inemployable : personne ne souhaite avoir comme collègue un individu sauvagement haineux et tout ce qui va avec.

    La vraie fonction de l’immigration en France n’est pas la pression sur les bas salaires comme l’affirme Alain Soral mais la sidération de la population autochtone (naturellement un peu trop revendicative et contestataire), ce qui permet à l’élite de mettre en oeuvre tranquillement son « agenda » caché. La population autochtone est bien trop obnubilée par cette immgration cruelle pour prêter attention aux nombreux enfants que l’élite lui fait dans le dos. Finement joué!

    2 – « ce n’est pas 11% qu’il faut lire, mais 20%!!!! » Tous les fonctionnaires ne sont pas improductifs : on pourrait très bien fonctionner avec une éducation « nationale » privatisée, une police privatisée, plusieurs armées privées etc et dans ce cas, il faudrait bien que quelqu’un paye. D’ailleurs, l’URSS fonctionnait encore assez bien (à coup de Knout) alors que tout le monde était fonctionnaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.