La Bluecar de Bolloré adoptée par Darty et Europcar

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Bolloré s’impose comme l’acteur incontournable de la voiture électrique

Des années d’investissement sur les batteries!

Vincent Bolloré est Breton, avec les avantages et les inconvénients que cela procure. Parmi les avantages indéniables, la résilience et la capacité à poursuivre une idée que l’on sait bonne même si le monde entier cherche à vous convaincre du contraire. Après 15 ans d’investissements s’élevant à 1.7Milliard d’Euros, ses batteries lithium métal polymère (LMP) sont au point, performantes et produites en série. Il était seul à poursuivre cette technologie, tous ses concurrents se lançant sur le lithium-ion.

Le pari de créer une marque automobile

Associé au père de « l’Espace », Philippe Guédon, ancien ingénieur de Matra, Vincent Bolloré met au point un véhicule électrique utilisant ses batteries. Se lancer dans la construction automobile en France au moment où celle ci est en pleine déconfiture, sur un créneau, l’électrique, où aucun constructeur classique disposant de moyens et de réseaux considérables n’arrive à prendre de parts de marché significative apparaît comme une vraie gageure et bon nombre d’analystes crient au fou.

Véhicule spécial, stratégie marketing spéciale.

Au lieu d’attaquer le mass market comme tous les fabricants d’automobiles classiques cherchant à jouer l’effet d’aubaine avec les subventions publiques, Vincent Bolloré attaque les marchés professionnels. C’est la Ville de Paris avec ses autolib. A la fin 2015, ce seront 82 communes qui auront adopté le système. Sentant la réussite à portée de main, il passe un accord avec Renault, qui pédale dans la choucroute avec sa Zoé, pour utiliser son savoir faire et ses chaînes de montage. L’accord porte sur l’usine de Dieppe où seront désormais montées les Blue Car.

Après les Autolib, voici le temps des professionnels

Darty adopte la Bluecar

Darty adopte le véhicule électrique ! L’enseigne d’électroménager a annoncé le déploiement dès le mois d’octobre de 12 BlueUtility produits par la société Blue Solutions, qui regroupe les activités de stockage d’électricité développées par le Groupe Bolloré. « Dans un environnement urbain de plus en plus dense et toujours en croissance, la voiture électrique est une évidence pour participer à la réduction de la pollution en ville. » a déclaré dans un communiqué Régis Schultz, Président de Darty. Ces véhicules utilitaires baptisés « DartyBlue » seront destinés aux techniciens de Paris pour dépanner les clients à domicile. Pour Vincent Bolloré, patron du groupe du même nom « La Dartyblue prouve l’importance du rôle que les entreprises ont à jouer dans la réduction des émissions de CO2. »

Europcar adopte la Bluecar

Autre entreprise séduite par la petite voiture électrique: Europcar France. Le loueur de véhicules a annoncé un partenariat avec Bolloré pour l’intégration de Bluecar dans sa flotte en Ile-de-France, à Bordeaux et à Lyon. « Cet accord, qui s’appuie sur la complémentarité des services de la location de voitures et de l’offre de mobilité urbaine de la Bluecar, est une première en France. » explique Europcar dans un communiqué.

A compter du 2 octobre, il permet à la clientèle d’Europcar de disposer d’une formule de location inédite de voitures 100% électriques Bluecar, disposant d’une autonomie de 250 km, et de stationner gratuitement jusqu’à 24 heures sur une des 6 750 bornes disponibles (via le réseau du Groupe Bolloré). 75 Bluecar électriques seront disponibles à la location dans le réseau d’Europcar dont 57 en Ilede-France, 9 à Bordeaux, 9 à Lyon – à partir de 30€ TTC* la journée avec un accès gratuit aux bornes de recharge Autolib’ en Ile-de-France, Bluely à Lyon et Bluecub à Bordeaux.

Belle réussite!!!!

Source: www.entreprises.ouest-france.fr

Avez vous lu ces articles?

One thought on “La Bluecar de Bolloré adoptée par Darty et Europcar

  • … le marché basculera quand les autres constructeurs cesseront de vouloir se gaver !!!
    la voiture électrique c’est une voiture normale pour laquelle on a supprimé :

    — toute l’alimentation de carburant, réservoirs, pompes, filtres, l’alimentation d’air, les contraintes de flux et d’isolations et de sécurité correspondants…

    — le moteur ET sa boite de vitesse ainsi que tous les accessoires joints, comme les commandes de boites, le refroidissement, les calfeutrages anti-bruit, les anti-vibrations et anti-température… et les systeme électroniques destinés à contrôler tout cela

    — le système d’échappement et ses divers systemes anti-pollution comme l catalyseur horriblement cher.

    TOUT cela remplacé, par la batterie, et si on est intelligent, par 2 ou 4 moteurs électriques (plus il y en a, moins ils doivent être puissants, donc bon marché). Il existe déjà des moteurs « doubles » c’est a dire une « cage » contenant deux rotors agissant comme deux moteurs indépendant en un seul bloc supportant les cardans de transmission….. au passage, les indiens TATA, peut-etre, font des moteurs de plus grand diamètre et moins longs se logeant dans la roue éliminant la nécessité de ces cardans de transmission.

    enfin il y a également une simplification d’autres organes tels que les freins qui diminuent en taille, la fonction étant soutenue par les moteurs électriques qui savent freiner efficacement (et au passage recharger la batterie).

    ou est le surcout, s’il y en a un? AUCUN !!!! il faut le dire, parce qu’on peut imaginer la nécessité d’une électronique supplémentaire… même pas puisque les fonctions d’ABS, Anti-patinage et correcteur de trajectoire (le différentiel électronique) existent déjà.

    Alors il faut bien comprendre, ce qui est supprimé d’un véhicule actuel coute beaucoup plus que la moitié du véhicule et en tout état de cause.

    Batterie et moteurs sont très loin de couter aussi cher. Les véhicules électriques devraient DANS LE PIRE DES CAS – et ce serait une forte augmentation de marge pour les constructeurs – COUTER LE MEME PRIX et honnêtement parlant, devraient couter 20 a 30% moins cher.

    Alors, quand est-ce qu’on s’y met? Bolloré profite lui-aussi, qu’est-ce qu’il attend pour vendre ses petites voiture a leur vrai prix d’innovation?

    Bonne journée a tous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.