ASSOR France en situation virtuelle de cessation de paiements

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Les dettes s’accumulent chez le courtier grossiste ASSOR France.

Plus de 19M€ de dettes fournisseurs

Certains fournisseurs se sont fait inscrire en qualité de créanciers privilégiés, ayant obtenu un « nantissement de fonds de commerce ». Il s’agit d’Allianz IARD pour 800K€, d’Axa IARD pour 3,4M€, du fond d’investissement FCPR Precision Lending Fund pour 6M€ et de  Swiss Life Santé & Prévoyance pour 281K€.

Aux côtés de ces trois compagnies et de ce fond d’investissement, existent aussi d’autres créanciers chirographaires parmi lesquels nous pouvons citer Prado Mutuelle pour 4M€, Arisa Assurances pour 162K€, Generali pour 600K€ et le Groupe Pasteur Mutualité Assurances pour 4,1M€.

Soit un total minimal de plus de 19M€ pour des fonds propres qui s’élevaient au bilan 2011 (le dernier consultable) à 2.2M€.

Un mauvais back office et un engrenage

La situation catastrophique de ce courtier viendrait d’une mauvaise gestion back office des portefeuilles repris en 2009 à Gras Savoye (assurance particulier) et en 2010 à Assurema. Ce nouveau volume d’affaires aurait provoqué des dysfonctionnements informatiques, faisant naître de multiples contentieux, tant avec les courtiers partenaires qu’avec les porteurs de risques.

Du coup, les ennuis se succèdent en cascade.

  • Un acteur de l’univers de la santé aurait engagé un recours à l’encontre d’ASSOR.
  • Des associations de consommateurs sont en train de se créer afin, semble-t-il, d’entamer également des recours à l’encontre du courtier grossiste.
  • A la fin de l’exercice 2012, sa directrice générale France, Marie-Pierre Victori, pourtant nommée à ce poste depuis seulement six mois, a pris la poudre d’escampette.
  • Le personnel craint pour l’emploi et les syndicat s’agitent qui ont déjà une action fin février.
  • Enfin, un mandataire nommé par le Tribunal de Commerce de Paris à la demande de la société afin d’entamer des négociations confidentielles et amiables avec ses créanciers vient de remettre un rapport dit « de carence », ne pouvant que constater le refus ferme et total de la part de tous les créancier d’ouvrir quelque procédure amiable qui soit. Ceci risque de sonner le glas du courtier qui n’a plus maintenant d’autre solution que de déposer sa déclaration de cession de paiement ou d’attendre qu’un ou plusieurs de ses créanciers ne saisisse le Tribunal afin que la situation ne soit déclarée par ce dernier qui déclarerait alors ASSOR en redressement et nommerait un mandataire judiciaire. 

Peu de chances de s’en sortir seul

Un avenir bien sombre pour ce courtier grossiste, à moins que, deux ex machina, un repreneur se fasse connaître. Mais dans tous les cas, ce dernier aura intérêt à attendre le plus longtemps possible pour se manifester. L’administrateur judiciaire aura alors négocier avec les compagnies un étalement, pris des mesures sociales. Une fois le terrain aplani, les portefeuilles pourront jouer pleinement leur rôle attractif.


GIF Banners 250x250
Lisez aussi:  Immobilier neuf: Macron pire qu'Hollande?

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]

Combien coûterait la protection de votre famille s’il vous arrivait malheur?

RelatedPost

One thought on “ASSOR France en situation virtuelle de cessation de paiements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.