120 000 amendements contre la transparence

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

S’il cherchait à faire parler de lui, c’est réussi!

Retenez (ou pas) son nom, c’est probablement la première fois que vous l’entendez et aussi la dernière: le député UMP de Maine-et-Loire, Jean-Charles Taugourdeau, a déposé à lui seul 120 000 amendements au projet de loi sur la transparence de la vie publique, discuté à partir de lundi à l’Assemblée nationale.

L’article qui énerve le député oblige les maires des villes de plus de 20 000 habitants à déposer une déclaration de patrimoine et les maires-adjoints de celles de plus de 100 000 à déposer une déclaration de patrimoine. Monsieur Taugourdeau estime que cette notion de seuil « introduit des clivages ». Afin de gripper la machine, chaque amendement de M. Taugourdeau fait varier le nombre d’habitants d’une unité : l’un fixe le seuil à 1 habitant, le second à 2, le troisième à 3 et ainsi de suite, soit 20 000 amendements concernant les maires et 100 000 amendements au sujet des maires adjoints.

Si les 120 000 amendements sont examinés, étant donné que la procédure prévoit deux minutes pour chaque, cela risque de nous emmener, à raison de 10 heures par jour cinq jours par semaine, jusqu’en 2015.

Chiche!
[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]


Habitation_728x90

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.