Alerte rouge sur votre épargne

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Le gouvernement français a inscrit dans la loi de finance de la sécurité sociale l’imposition rétroactive de votre épargne à 15.5% pour toutes les plus-values réalisées depuis 1997!

Non, ce n’est pas un gag, il ne s’agit pas d’une recommandation d’une quelconque administration internationale ou européenne, c’est une disposition prise par le gouvernement français et inscrite à l’article 8 du projet de loi de finance de la sécurité sociale!!!! Vous pouvez lire dans les exposés des motifs, au 7ième paragraphe: « Aussi, dans un objectif d’équité fiscale, il est proposé de mettre fin à l’application des « taux historiques » et d’harmoniser les règles de prélèvement applicables aux produits de placement. Ainsi, pour les produits de placement actuellement régis par cette règle, les différents prélèvements s’appliqueront au taux en vigueur au moment du fait générateur, et à une assiette unique, définie par celle de la contribution sociale généralisée, à savoir les gains acquis depuis 1997. La situation des fractions de gains constituées auparavant, actuellement exonérées de prélèvement, est donc préservée. »

Pendant des années, y compris il y a quelques mois, les gouvernements vous ont tenu un discours  sur l’épargne longue, vous assurant qu’il était nécessaire que vous investissiez à long terme sur l’économie et pour cela vous promettaient un avantage fiscal. C’était pour mieux vous manger, mes enfants!!!!

Lisez aussi:  Tarifs d'électricité en hausse de 1.7% demain

Pea, Pel, assurance vie… toute votre épargne verra ses plus values imposée au taux de 15,5% quel que le soit le taux en vigueur l’année où vous les avez réalisées. 

C’est ni plus ni moins du vol, de la spoliation. Dire que cela est étonnant, que le non respect des dispositions du code civil qui stipule que les lois ne peuvent être rétroactives que dans le cadre d’un bénéfice pour le citoyen et jamais à son détriment serait mentir. Nous sommes dans la longue tradition politique de la famille socialiste de déni du droit et du mépris des citoyens. Depuis maintenant plus d’un an, je vous invite régulièrement à sortir de tout placement monétaire et à vous reporter sur du tangible, du négociable, quelle que soit la monnaie ou l’unité de compte en vigueur. Ceux qui ont suivi mes conseils sont à l’abri, les autres devraient s’abonner dès maintenant à MVMA.

Les réactions commencent. Je vous propose ci joint une video de ce matin. N’oubliez pas que ceux qui poussent des cris d’orfraies aujourd’hui sont ceux qui vous ont poussés hier à investir sur ces supports d’épargne….

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]



468x60_v2

Avez vous lu ces articles?

11 comments

  • Ping : La taxe du jour concerne votre épargne | Chrétienté Info
    • Sincèrement, je ne vois pas ce que l’Europe vient faire là dedans… C’est une décision de Bercy qui ne répond à aucune recommandation de Bruxelles…

      • « C’est une décision de Bercy qui ne répond à aucune recommandation de Bruxelles »…dîtes-vous ?!
        Ah bon, et pourtant la maîtrise du déficit est bien décidé par Bruxelles, non ?
        De plus, la ponction dans les comptes est AUSSI envisagée en Allemagne…je ne vous comprends pas !!!

        • Vous confondez deux choses. La maîtrise du déficit budgétaire n’est pas décidé par Bruxelles, c’est un impératif de bon sens. La France emprunte tous les ans pour payer le tiers de ses dépenses, vous comprenez facilement que cela n’est pas mathématiquement possible… Imaginez que vous même soyez en train, pour boucler vos fins de mois, d’emprunter tous les mois le tiers de ce que vous dépensez, vous croyez sincèrement que vous tiendrez longtemps?
          Pour s’en sortir, la France doit pouvoir emprunter à des taux corrects sur les marchés. Qu’est ce qui détermine les taux? L’estimation que les prêteurs se font de la capacité de la France à les rembourser. Sur quoi pèse cette estimation? Sur 2 points essentiels: Sur le soutien que les Etats bien gérés de l’Europe affichent être prêts à apporter et sur l’engagement que la France affiche à sortir du cercle vicieux de l’emprunt permanent dans laquelle elle s’est enferrée. L’un rejoint l’autre lorsque pour s’engager à un soutien inconditionnel, les autres Etats d’Europe demandent eux aussi un minimum de sérieux budgétaire.
          Maintenant, les voies pour parvenir à ce sérieux budgétaire sont du ressort du gouvernement de la France et de lui seul. Qu’il préfère conserver des administrations pléthoriques et inutiles, qu’il préfère conserver un mille feuille administratif, une surreprésentation d’élus, plus de 100 chaînes de radios, plus de 10 chaînes de télévision etc etc… et spolier les épargnants, personne d’autre que le gouvernement ne prend ce genre de décision… C’est intégralement le choix du pouvoir en place à Paris.

  • Ping : Le grand n’importe quoi gouvernemental… — Union Républicaine

Laisser un commentaire