Qui ne progresse pas régresse…

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Plus le poids de l’Etat se fait lourd sur la société, plus nous régressons.

Certains d’entre vous nous accusent régulièrement de pessimisme chronique, de tout voir en noir dans un pays qui ne va si mal et qui peut être fier d’un certain nombre de ses « pôles de compétitivité ». Ainsi, récemment, ai je entendu m’être reproché de dire que « tout » va mal alors que « nous avons en France les services publics, en particulier de l’éducation et de la santé, les plus performants du monde », que « l’innovation et la recherche font de notre pays un des leaders mondiaux avec Airbus, le TGV et le nucléaire », que je suis tout le temps en train de « pleurer » après la fiscalité ou le coût de la main d’oeuvre alors que « nous avons la meilleure productivité du monde et que ce sont des centaines d’étrangers qui investissent sur notre territoire tous les ans ».

Comme par hasard, le site « Café de la Bourse » vient de réunir en un seul article les résultats les plus récents de plusieurs classements internationaux.

Lisez aussi:  Remontée du prix du pétrole

Education: La France est classée 22ième au classement « PISA » derrière un certain nombre de pays pourtant moins « riches » que nous. Anecdote, la France est désormais derrière les USA, dont nous aimions, il y a quelques années, nous moquer pour le niveau de leur système éducatif.

Environnement des affaires: La France se classe 29ième au classement « Doing Business« , derrière tous les grands pays industrialisés; mais aussi des pays comme la Lettonie, la Lituanie, la Malaisie ou encore l’Ile Maurice, et juste devant le Portugal.

Corruption: La France est classée 25ième mondial au classement « Transparancy International« , juste derrière les USA. Elle reste le pays du sud et de la Méditerranée le mieux classé. Elle était 24ième en 2009, 23ième en 2008, 19ième en 2007, 18ième en 2006…

Innovation: La France pointe au 24ème rang mondial de l’innovation dans le classement de l’INSEAD et l’OMPI. Une perte de deux places par rapport à 2011. La France se place très loin derrière la Suisse, la Suède ou encore Singapour, qui trustent les trois premières places. A l’origine de cette médiocre performance : une législation trop tatillonne et un manque d’investissement dans la R&D, domaine où la France n’est que 60ème. La France pourrait donc se faire rattraper par des pays qui investissent massivement en R&D, comme la Lettonie, la Jordanie ou le Ghana.

Santé: La France pointe au 8ième rang au classement de Healthpowerhouse quand elle est était première en 2005. Depuis 2009, les performances des soins de santé se sont globalement améliorées en Europe. Les pays qui ne suivent pas cette tendance reculent progressivement dans le classement. La France semble constamment perdre du terrain et la détérioration de l’accès aux soins de santé est la principale explication. Il n’y a pas si longtemps, la France offrait un accès rapide aux soins de santé. Aujourd’hui, la mise sur liste d’attente devient de plus en plus fréquente.

Lisez aussi:  Remontée du prix du pétrole

Compétitivité: Le Forum Economique Mondial classe la France 21ème pour la compétitivité. En 2012, la France a perdu trois places. C’est la première fois depuis 30 ans que la France est éclipsée du top 20.

Voilà, c’est en comparant avec nos voisins et partenaires économiques que nous voyons se dessiner la tendance et que nous pouvons positionner le curseur. Au regard de ces différentes études, menées par organismes différents sur de nombreux pays et tous les ans, il apparaît nettement que notre pays est en régression sur à peu près tous les plans, y compris sur les services publics, y compris sur l’innovation. Oserais je dire que plus le poids de l’Etat se fait sentir sur l’économie française et plus celle-ci régresse? En tous cas les pays qui se trouvent devant nous ont tous un mode de fonctionnement dans lequel l’Etat se positionne en arbitre et non en acteur de la vie économique. Est ce vraiment le fruit du hasard?
[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.