Multiplication des bugs dans l’informatique publique

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

C’est maintenant le calcul des pensions servies par la CNAV  qui connaît une augmentation inquiétante du nombre des erreurs

Vous connaissez « Louvois », le logiciel de l’armée qui oublie de payer des mois durant des fonctionnaires en OPEX ou au contraire leur verse des trop perçus qu’il leur faut ensuite rembourser. Vous connaissez « Chorus », ce logiciel qui est à l’origine de la faillite d’un certain nombre de PME françaises et qui est d’ailleurs resté complètement en rade plusieurs jours la semaine dernière. Et bien voici maintenant les déboires de la CNAV!

Comme en 2012, la Cour des comptes certifie avec des réserves les comptes des diverses branches de la Sécurité sociale, notamment la branche vieillesse. La cour note, en particulier, une forte dégradation en 2012 de la fréquence et de l’incidence financière des erreurs de calcul des pensions de retraite. 9,1 % des pensions nouvellement attribuées en 2012 sont affectées par une erreur de portée financière (soit une incidence financière de 0,84 % du montant total des droits), contre 7,5 % en 2011 (incidence financière de 0,69 %). Cette dégradation est concentrée sur quatre organismes de la branche – Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Sud-Est et Nord-Picardie (où le taux d’erreur frôle les 20 %) – qui représentent près du quart des prestations versées (23 %).

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.