Même le tourisme va mal…

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

pillage d'un bus de touristes à ParisLa fréquentation touristique baisse de 1,2 % par rapport à la même période de 2013

Au quatrième trimestre 2014, la fréquentation touristique, exprimée en nuitées, baisse de 1,2 % par rapport à la même période de 2013 dans l’ensemble des hébergements collectifs touristiques de France métropolitaine.

La fréquentation des hôtels baisse de nouveau

La fréquentation des hôtels baisse sur un an pour le cinquième trimestre consécutif (-1,0 % en glissement annuel au quatrième trimestre après –1,6 % au trimestre précédent), entraînée par l’érosion de la clientèle française. Au contraire, la fréquentation de la clientèle étrangère augmente par rapport au même trimestre de 2013 (+0,7 %).

La poursuite de la classification des hébergements conduit à une modification de la structure du parc, qui affecte particulièrement la fréquentation des hôtels non classés (–14,1 % en glissement annuel après –10,5 % le trimestre précédent). En revanche, la fréquentation des hôtels classés augmente. Les nuitées progressent légèrement dans les 1 et 2 étoiles (+0,6 %). La hausse est plus marquée dans les hôtels de moyenne gamme – 3 étoiles – (+1,9 %) et les hôtels de catégorie supérieure – 4 ou 5 étoiles – (+1,6 %), qui bénéficient plus nettement de la progression de la clientèle étrangère (respectivement +2,1 % et +2,9 %).

Le nombre de nuitées baisse, le nombre de chambres louées augmente légèrement, le nombre de personnes par chambre baissant davantage. Le taux d’occupation progresse également (+0,2 point sur un an, à 55 % au quatrième trimestre 2014).nuités hotels source INSEE

 

Le diagramme apparaît comme une évidence, le plongeon date de 2012, plus exactement du second trimestre de 2012. A croire que le socialisme, même français continue de susciter plus d’envie de sorti que d’entrer, même en vacances….

Plus sérieusement, le tourisme est un des rares pans de notre économie qui génère du profit, il serait dommage qu’une mauvaise gestion des paramètres (accueil avec des aéroports mal gérés), sécurité (avec une recrudescence des agressions à l’égard des touristes, en particulier sur Paris), prix (avec des coûts de transport prohibitifs, des taxes que certains élus croient indéfiniment augmentables) viennent compromettre cette réussite. Il est possible que dès 2015, ou 2016, la France ne soit plus la destination touristique la plus fréquentée du monde. Encore une belle « réussite » à mettre à l’actif du gouvernement de Monsieur Hollande….

Etude complète de l’INSEE

2 comments

  • .. et si cela ne venait QUE de la structure economique, c’est a dire que les riches sont encore plus riches et occupent des hotels de plus haut de gamme … et les pauvres encore plus pauvres ne partent plus en vacances ou choisissent un hebergement familial?

    Il faudrait croiser et mettre en relation ces données avec d’autres de type « revenu disponible », taux d’emploi, salaires etc…

    • Lorsque vous dites que les riches deviennent plus riches et les pauvres plus pauvres, vous ne parlez que de la France et encore, à la marge.
      Le tourisme est un marché mondial. Depuis 1990, la France est la première destination touristique du monde. Depuis 2012, le marché mondial du tourisme croît de continuellement… Airbus en profite pour vendre des avions (de moins en moins construits en France à cause du coût du travail), mais la fréquentation de la France est en baisse. En baisse sur un marché en hausse….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.