Mario Draghi ment….

The following two tabs change content below.
Jean-Pierre Chevallier est économiste. Ancien professeur d’économie à l’université de Nice, il est spécialiste de politique monétaire et analyste financier indépendant. Il se définie lui-même comme "Business économiste monétariste béhavioriste Analyste financier indépendant, contrarian...

Derniers articles parJean Pierre Chevallier (voir tous)

Raconter que les banques européennes ont remboursé la BCE est pur mensonge…

« Les banques de la zone euro ont remboursé une grande partie des deux premiers LTRO accordés fin 2011 et début 2012, ce qui constitue un bon signe car cela montre que les banques ne sont pas dépendantes du financement de la BCE » dixit le Mariole de la BCE.

Ces déclarations ne correspondent pas du tout à la réalité : les banques de la BCE ont encore emprunté 775 milliards d’euros à la BCE car elles ne peuvent pas le faire sur les marchés à court terme du fait que les dirigeants des banques n’ont plus confiance entre eux,

Document 1 :

Plus grave : leurs dépôts, 515 milliards d’euros, ont baissé plus rapidement que leurs emprunts,

Document 2 :

L’évolution de ces données sur ces dernières années montre clairement la montée des turbulences,

Document 3 :

… et l’augmentation de l’écart entre les emprunts et les dépôts, avec le risque de tsunami bancaire qui peut surgir à tout moment,

Document 4 :

Josef Ackermann, un Suisse qui a dirigé Deutsche Bank, vient de déclarer que « de nombreuses banques de la zone euro restent sous-capitalisées », ce qui est une évidence, cf. mes analyses à ce sujet.

Les Marioles de la BCE déclarent être prêts à relancer d’autres prêts massifs aux banques (avec un nouvel LTRO) et ils augmentent les règles régissant les banques, ce qui ne peut qu’aggraver la situation.

Pour l’instant, tout va bien. Carpe diem.

Jean Pierre Chevallier

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]



728x90_v2

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.