L’Espagne passera-t-elle l’hiver?

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

L’Espagne n’a d’autre choix que de couler ou de couler ses banques…

Nous vous l’annoncions dès l’an dernier, dès avant même les dernières élections, après la Grèce, qui malgré son défaut sur la dette privée continue de s’enliser et n’a d’autre issue que de « lâcher » le système européen, dans les représentants de la troïka sont parti sans avoir trouvé de solution et qui donc ne recevra probablement pas de nouvelle aide, le prochain pays qui va se trouver en situation de défaut et donc de crash, est l’Espagne.

Pour ceux d’entre vous qui en seraient restés aux dernières « bonnes » nouvelles relayées par la grande presse, la BCE a proposé un parapluie nucléaire aux Etats et tous les pays de la zone Euro se mis d’accord pour mettre en place le « fameux » MES, Mécanisme Européen de Solidarité, qui doit renflouer les banques qui se trouvent en difficulté. Ça tombe bien, la réalité du problème bancaire espagnol éclate au grand jour. Différents audits ont été réalisés. 50Mds€; 62Mds€; Moody’s et la Deutsche Bank vont plus loin avec une fourchette comprise entre 70 et 105Mds€. Aussi importants que soient ces chiffres, il faut les mettre en perspective de ce qui était annoncé il y a peu (10Mds maximum) et de ce qu’un analyste comme Olivier Delamarche annonçait il y a quelques semaines et que vous pouvez retrouver sur les vidéos mises à votre disposition sur MVMA TV  (450Mds€, calculés sur la base de 3 millions de logements invendus à une valeur moyenne de 150 000€ chacun).

Qu’importe, en fait, le montant exact, il dépassera de toute évidence les estimations faites au moment de la création du MES. Or, aujourd’hui, on ne voit pas très bien comment ces banques vont être recapitalisées. Il avait été décidé le 28 juin dernier que c’était là la mission du MES, l’Allemagne, après s’être fait tirer l’oreille avait donné son accord à condition qu’il y une supervision bancaire. Or l’Allemagne nous dit maintenant qu’il n’y aura pas de supervision bancaire le 01 janvier 2013 (cf nos articles sur le sujet) car les caisse régionales d’Épargne ne sont pas prêtes, et explique aujourd’hui, avec un certain nombre d’autres pays du nord de l’Europe qu’elle ne veut pas payer les dettes du passé et que seuls seront pris en compte les besoins qui apparaîtront, conformément aux conditions liées à leur accord, après la mise en place du contrôle européen sur les banques. Donc, cela veut dire que comme il va falloir recapitaliser les banques espagnoles d’au moins 70Mds€ avant la fin 2012, cela ne pourra se faire qu’en augmentant la dette publique espagnole! L’Espagne qui, n’étant pourtant pas très endettée pour l’instant, a déjà du mal à payer sa dette va clairement se retrouver en situation de défaut. Cette situation risque d’être un crash majeur pour la zone euro.

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]

One thought on “L’Espagne passera-t-elle l’hiver?

  • … bonjour…

    L’Espagne ne vient-elle pas d’obtenir 4 MM hier soir, sans passer ni par le FMI ni par les fourches caudines de l’Europe?
    … N’ai_je pas entendu quelque part (dommage, je n’ai pas noté) que Bankia allait en fait s’en sortir?

    Bon, c’est vrai qu’une nouvelle chasse l’autre, c’est le jour du poisson, mais nous ne sommes pas en avril, bonne journée à tous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.