Le plantage de l’économie française est bien réel…

The following two tabs change content below.
Jean-Pierre Chevallier est économiste. Ancien professeur d’économie à l’université de Nice, il est spécialiste de politique monétaire et analyste financier indépendant. Il se définie lui-même comme "Business économiste monétariste béhavioriste Analyste financier indépendant, contrarian...

Derniers articles parJean Pierre Chevallier (voir tous)

Injecter de la dépense publique permet de truquer le PIB, mais entraîne irrémédiablement une dégradation de l’état général. Un coup de dope que suit forcément la dépression.

La croissance du PIB réel en France a été… négative de – 0,6 % au 3° trimestre par rapport au précédent en taux annualisé,

Document 1 :

movies_fr_120x600.gif


Elle est en chute plongeante mais encore positive d’une année sur l’autre à + 0,17 % mais elle tend vers zéro,

Document 2 :

C’est la croissance zéro, négative pour les dépenses des ménages depuis 3 années pleines,

Document 3 :

Milliards € PIB Ménages
2010T4 446,4 254,2
2011T1 451,3 255,1
2011T2 451 252,6
2011T3 452,2 253,2
2011T4 452,9 252,4
2012T1 453 253
2012T2 451,5 251,7
2012T3 452,2 252
2012T4 451,5 252,2
2013T1 451,2 252
2013T2 453,7 253,2
2013T3 453 253,5

Toujours plus d’argent pour les dépenses publiques donne l’illusion d’une croissancemais c’est toujours moins d’argent dans les poches des consommateurs, donc une baisse de la demande et en conséquence de l’offre.

 

Pour ce dernier trimestre, c’est surtout la détérioration du commerce extérieur qui est inquiétante :les importations ont augmenté de 1,3 milliard d’euros alors que les exportations ont baissé de 1,9 milliard, cf. mes analyses à ce sujet.

L’Amérique vient de donner une bonne leçon de monétarisme : moins de dépenses publiques, c’est plus d’argent dans les poches des consommateurs, donc une hausse de la demande et en conséquence de l’offre, c’est-à-dire une croissance positive du PIB,

Document 4 :

Tout est simple.
Il faudrait qu’il y ait en France un Tea Party, des Reaganomics…

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]

Avez vous lu ces articles?

3 comments

  • Le désendettement ne connait que trois issues:
    * La dévalorisation de la dette par l’inflation
    * La spoliation
    * Le défaut

    Notre caste dirigeante ayant idéologiquement exclu le défaut, la gestion allemande de l’Euro excluant (a priori) le recours à l’inflation, vous comprenez mieux les mesures qui sont prises, les unes après les autres.
    La spoliation est en fait un recours fréquent du pouvoir politique dans l’histoire de France, tous régimes confondus. Comme le coup des biens de l’Eglise a déjà été fait deux fois (1792 et 1905) et qu’à force de lui tirer dessus, elle n’a plus rien à lui piquer, on va se retourner vers ce qui est le plus facilement saisissable, les avoirs….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.