Le plafond du livret A va changer…

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Selon des informations communiquées ce matin sur France Inter, le gouvernement prévoit une loi sur l’épargne réglementée pour l’automne.

Dans cette loi, devrait figurer le relèvement du plafond du livret A, conformément aux promesses du candidat Hollande. Ce relèvement se ferait en deux temps, afin de ne pas « déstabiliser les acteurs concernés ». Rien n’est communiqué pour l’instant sur le régime fiscal des intérêts de ce livret A. SI l’intégralité des intérêts est défiscalisée, comme actuellement, cette mesure risque fort de permettre aux seuls 7% des livrets sont au plafond des 15 300€ de transférer des placements en assurance vie afin d’en accroître le rendement net net. Si par contre, comme nous vous l’annoncions le 13 juillet dernier, il est prévu de fiscaliser les intérêts accumulés sur la part supérieure au plafond actuel, le doublement du capital du livret A n’intéressera personne.

Par ailleurs, toujours dans cette loi sur l’épargne réglementée, un livret d’épargne industrie, entièrement dédié au financement des entreprises innovantes, devrait voir le jour. Son mode de fonctionnement serait calqué sur l’actuel livret développement durable, sans que nous sachions pour l’instant s’il se substituera ou viendra en plus du LDD dont le succès est pour le moins mitigé.

Addendum du 23/08/2012:

Hier, 22 Août, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a indiqué que plafond du livret A passerait de 15.300 à 19.125 euros à la mi-septembre. Il devrait encore augmenter de 25% d’ici la fin de l’année. Curieusement, toujours hier, le premier ministre ne savait pas si les sommes dépassant le plafond actuel seraient soumises aux prélèvements sociaux, comme le conseillait la Cour des comptes.

Il lui aurait simplement fallu poser la question à son ministre délégué au budget, puisque lui, visiblement avait la réponse, qui a annoncé ce matin sur BFM  que la fiscalité du Livret A ne sera pas modifiée malgré le relèvement de son plafond. Il a même ajouté: « il serait absurde (sic), au moment où nous avons l’intention de doper la construction de logements sociaux, car nous manquons cruellement de logements dans notre pays (…), d’en modifier de manière défavorable la fiscalité« . Tssss, « absurde ». Heureusement que le ministre délégué est là! Quand on pense que le premier ministre hésitait à commettre une absurdité et que ces (absurdes) magistrats de la Cour des Comptes ont osé recommander une absurdité pareille…

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]

Avez vous lu ces articles?

4 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.