Le Perco a la côte!

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)



Les PERCO (Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif) ont poursuivi leur développement rapide en
2010.
Au 31 décembre 2010, près de 123 000 entreprises proposaient l’accès à ce produit
d’épargne retraite à leurs salariés, soit 18% de plus qu’au 31 dec 2009.
Parmi les 2,8 millions de salariés couverts, plus de 690 000 ont déjà effectué des versements, soit
une progression de 27 % en un an.
L’encours total géré dans les PERCO s’établit au 31 décembre 2010 à 4 milliards d’euros, en hausse
de 35 % par rapport au 31 décembre 2009.

Au 31 décembre 2010, les flux d’alimentation des PERCO se répartissent ainsi :

– Participation : 15 %

– Intéressement : 15 %

– Versements volontaires des salariés : 24 %

– Abondement de l’entreprise : 46 %

L’encours moyen détenu par chaque bénéficiaire s’élève à 5 869 euros (+ 9 % en un an).

Plus de 35 % des salariés ont fait le choix d’une gestion pilotée de leur PERCO, prévoyant un désengagement progressif des supports à risque au fur et à mesure de l’approche de la retraite. L’âge moyen de l’adhérent est de 47,5 ans et 60% sont des hommes tandis que 40% sont des femmes.

Le Perco est un cadre sécurisé dans lequel les salariés peuvent se constituer un supplément de retraite avec l’aide de leur entreprise. Pour 2011, le plafond d’abondement des entreprises aux PERCO est de 5 656 euros, contre 5 539 euros en 2010.

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.