Le déficit du régime général est « moins pire » que l’an passé…

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

marisol_touraineComplètement dans les choux par rapports aux prévisions, le ministre se satisfait d’un « inversement de la courbe » du déficit…

Elle avait l’air sûre d’elle et presque triomphante, Madame le ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes…. Le déficit du régime général (branches maladie, famille, vieillesse et accidents du travail) devrait être ramené à -10,5 milliards et celui du FSV – qui finance le minimum vieillesse et les cotisations retraite des chômeurs– à -2,9 milliards, a-t-elle péremptoirement annoncé, en précisat toutefois « si les hypothèses économiques se confirment »… probablement échaudée par les projets de recettes non atteints en 2014.

En 2014, le déficit du régime général cumulé à celui du FSV s’élèvera probablement à -15,4 milliards.

Avec cette année blanche dans la réduction du déficit, l’ambition du gouvernement d’un retour à l’équilibre des comptes de la Sécurité sociale s’envole au-delà de 2019, contre 2017 initialement prévu. Autrement dit, ce chimérique équilibre, qui ne sera jamais réalisé, sera de la responsabilité de la future majorité…. Celle-ci s’en affranchit.

Dans le dossier de presse sur le budget 2015, présenté aujourd’hui lundi par les ministres de la Santé et du Budget, Marisol Touraine et Christian Eckert, le solde prévisionnel pour le régime général et le FSV reste négatif jusqu’en 2018 ( -10,3 milliards en 2016, -5,7 milliards en 2017 et -2,9 milliards en 2018).

Pour 2015, c’est à nouveau l’Assurance maladie qui se serrera le plus la ceinture avec un objectif de 3,2 milliards d’économies. Elle devra ramener son déficit en 2015 à 6,9 milliards (7,3 mds en 2014), et ce malgré des coûts de soins qui augmentent particulièrement pour certaines maladies, comme l’hépatite B, citée par le ministre.

Pour la branche famille, le déficit passera de 2,9 milliards en 2014 à 2,3 milliards en 2015.

Pour la branche vieillesse, il diminuera légèrement à 1,5 milliard (1,6 milliard en 2014). Pour la branche accidents du travail, le solde restera excédentaire et se stabilisera à 0,2 milliard, comme en 2014.

Bon, enfin, on entend ça tous les ans, on fait semblant d’y croire mais on sait très bien que le poste de la santé n’est pas équilibrable et qu’il coûterait moins cher de le fiscaliser….

Avez vous lu ces articles?

One thought on “Le déficit du régime général est « moins pire » que l’an passé…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.